Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

De l’allaitement au biberon, comment gérer la transition ?

Passer du sein au biberon peut être un moment compliqué pour la maman et son enfant. Une consultante en lactation donne quelques clés pour réussir ce sevrage en douceur.

 

Douleurs, fatigue, reprise du travail… vous souhaitez cesser d’allaiter, ou alterner avec le biberon ? Cela peut se faire quand vous le désirez, quel que soit l’âge de l’enfant. Mais il y a une règle d’or : y aller progressivement.
 
Jusqu’à 2-3 mois, le bébé a une succion réflexe et accepte facilement le biberon. Commencez par introduire un premier biberon de préparation pour nourrisson. Puis, proposez-en un second par jour et ainsi de suite.
 

Mélanger lait maternel et préparation

 Vers 3 mois, il refuse davantage le biberon car la succion devient un acte volontaire. Il faut donc lui apprendre à apprivoiser ce nouveau mode d’alimentation : « Une fois par jour, placez-le en face de vous, dans un transat, tout en lui parlant, conseille Véronique Darmangeat, consultante en lactation à Paris.

Proposez-lui la tétine du biberon sur le côté de la bouche, entre les gencives. En la mâchant, il s’apercevra que cela donne du lait. Félicitez-le pour qu’il comprenne ce qu’on attend de lui, puis essayez progressivement de ramener le biberon vers le centre de la bouche, si le bébé l’accepte. »
 
S’il apprécie le biberon mais pas la préparation infantile, mieux vaut commencer par y verser du lait maternel. Vous pourrez ensuite passer à trois quarts de lait maternel complétés par un quart de préparation pour nourrisson, puis moitié-moitié, etc.
 
 


Repérer les situations où il réclame le sein

 « Pour la plupart des bébés, il est plus facile de commencer le biberon en face plutôt que dans les bras, car ils associent les bras à la tétée, précise Véronique Darmangeat. On peut compenser en lui faisant plus de câlins, du peau à peau… » Selon la lactation de la mère, le sevrage peut durer entre une semaine et un mois.

Entre 6 mois et 1 an, vous pouvez aussi compléter par des laitages s’il refuse le biberon. Au-delà d'1 an, repérez les situations où il réclame le sein. Est-ce par ennui, s’il est inquiet, s’il se fait mal ? Proposez-lui souvent à boire et à manger et soyez claire sur le moment où il peut téter.
 

Mots clés

Mots clés

alimentation

 ‐ 

parent

 ‐ 

petite enfance

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

01.08.2022

Enfants : comment assurer leur sécurité lors de la baignade ?