Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

Médecin du travail : un allié indispensable !

Il ne dispense pas de soins, ni ne délivre d’ordonnances… Le médecin du travail pratique une santé de prévention. « Avec l’appui d’une équipe pluridisciplinaire (infirmiers, techniciens de prévention, ergonomes, psychologues, assistantes sociales…) notre objectif est de prévenir toute altération de la santé du travailleur » explique le Docteur Gérald Demortière, coordinateur du service inter-entreprises de santé au travail en Val-d’Oise (Ametif ST). 


Prévenir les risques liés au travail


Chaque entreprise à l’obligation d’adhérer à un service de santé au travail et de proposer à ses salariés un suivi, qui s'échelonne de l’embauche à une périodicité qui n’excède pas 5 ans. La fréquence varie, en fonction de l’âge, des risques professionnels ou de l’état de santé du travailleur. 

À l’embauche, une première visite d’information et de prévention doit avoir lieu dans les trois mois après la prise de poste (avant pour les mineurs et les travailleurs de nuit). « Cette rencontre nous permet d’informer le salarié sur les risques éventuels auxquels l’expose son poste, et de le sensibiliser sur les moyens de prévention » développe le docteur Demortière. 

L’autre objectif est d’intervenir directement auprès des employeurs pour diminuer les risques sanitaires ou psychosociaux. « Nos compétences élargies en prévention des risques professionnels (techniciens en hygiène et sécurité, ergonomes, psychologues…) nous permettent de conseiller au mieux les employeurs sur ce qui peut et doit être amélioré » souligne-t-il. 


Adapter le poste à l’état de santé du salarié


À tout moment, le salarié peut saisir son médecin du travail pour une problématique de santé qui viendrait mettre en difficulté son maintien à l’emploi. « Si le salarié, après une maladie ou un accident, ne se sent plus en capacité de tenir son poste, nous allons proposer à l’employeur des aménagements spécifiques, plus adaptés à son état. Évidemment en accord avec le salarié. » Et le docteur insiste sur un point : « Toujours dans le strict respect du secret médical ! »

L’employeur peut également saisir à tout moment le service de santé au travail pour son employé, qui ne pourra refuser. « Le but étant d’évaluer sa capacité à tenir son poste sans risque pour sa santé et de proposer si nécessaire des solutions pour son maintien en poste. »

Les services de santé au travail veillent au bien-être physique et psychologique des salariés. « Le risque psychosocial a émergé de façon très forte ces dernières années, et plus encore avec la crise sanitaire. Nous sommes très vigilants sur le télétravail, et le sentiment d’isolement qu’il induit parfois, avec les risques de conduites addictives. Dans tous les cas, dès qu’il y a souffrance au travail, le salarié ne doit pas hésiter à venir nous voir » conclut le médecin. 

 

En savoir plus

 

Nos articles : 

« Dyslexie au travail : l’assumer est une force ! »

« Passage au temps partiel : mode d'emploi »

Mots clés

Mots clés

droits

 ‐ 

salarié

 ‐ 

santé

Ca peut aussi vous intéresser

Vie professionnelle
Vie professionnelle
Vie professionnelle

Article

20.07.2022

Comment décrocher son premier emploi ?