Retour Articles Vies de famille

« Les personnes touchées par le VIH méritent tout autant que n’importe qui d’avoir une qualité de vie juste »

Depuis sa découverte, le VIH a provoqué le décès de 36 millions de personnes dans le monde, de quoi en faire un problème de santé majeur. En 2021, Sidaction a porté un peu plus de 200 projets pour accompagner les malades et vaincre la maladie. Rencontre avec Florence Thune, sa directrice générale. 


Vies de famille : Quel est l’objectif de la Journée mondiale de lutte contre le Sida ?

Florence Thune : Initiée par l’ONUSIDA, cette journée permet de faire un constat de l’état de la maladie et de sensibiliser le maximum de monde sur les questions liées à celle-ci. À cette occasion, nous menons des actions de prévention sur la transmission et la stigmatisation entre autres, de dépistage et nous épaulons les personnes malades afin qu’elles puissent vivre au mieux avec la maladie. 

 

Quelle est la différence entre VIH et sida ?

Le virus de l’immunodéficience humaine est un virus qui infecte une personne et attaque son système immunitaire dans le but de l’affaiblir progressivement. Il peut se transmettre par le sang ou par voie sexuelle, les femmes enceintes infectées peuvent le transmettre à leur enfant. En l’absence de traitement précoce, les lymphocytes qui sont impliqués dans la défense immunitaire baissent et la maladie se déclare dans l’organisme c’est ainsi que la personne infectée développe le syndrome d’immunodéficience acquise. Le sida se propage lorsqu’il n’y a pas d’accès aux soins, on peut avoir le VIH sans forcément avoir le sida.

 

Combien de personnes sont touchés par le virus en France et dans le monde ?

À peu près 4 900 personnes ont découvert qu’ils étaient porteurs du VIH en 2020, cependant la pandémie de COVID-19 a fortement impactés les dépistages qui ont baissés de 14% par rapport à l’année 2019. Les derniers chiffres de l’année post-coronavirus indiquaient que près de 38 millions de personnes étaient atteintes du VIH, dont 1,5 million d’enfants.

 

Comment traite-t-on la maladie ?

Depuis 1996, l’association de trois molécules antivirales appelées « trithérapies » constitue un traitement assez puissant pour ralentir l’évolution du virus dans l’organisme et un espoir pour les personnes atteintes qui peuvent espérer vivre plus longtemps. Il existe différentes trithérapies adaptées à chaque malade.

 

Quelles sont les missions de Sidaction ?

L’association milite pour déconstruire les fausses idées qui collent à la maladie et aux personnes séropositives au VIH, afin qu’elles gardent confiance en elles. Nous récoltons également des dons pour financer des projets de recherche sur des nouveaux traitements ou encore accompagner les personnes atteintes par le virus.

 

Pouvons-nous espérer un monde sans sida en 2030 ?

Nous restons sceptiques sur la possibilité d’avoir un monde sans sida en 2030 pour la simple raison que les trois indicateurs permettant d’évaluer la maladie ne sont pas respectés. Pour un monde sans sida, il faudrait que 95% des personnes malades connaissent leur statut, aient accès à un traitement et possèdent une charge virale indétectable, or nous sommes encore loin de cet objectif. Nous devons aider les personnes à mieux vivre et à vieillir avec le virus en améliorant leur qualité de vie. 

 

 

Mots clés

Mots clés

sida

maladie

VIH

Ca peut aussi vous intéresser

Accident de vie
Accident de vie
Accident de vie

Article

07.12.2022

Quelles démarches effectuer après un accident de la route ?