Retour Articles Vies de famille

Réparer soi-même son électroménager

Seuls 36 % des Français réparent leur électroménager en cas de panne. Pourtant dans 40 % des cas, la réparation coûterait moins de 40 € ! Suivez les tutos en ligne pour devenir un as de la bricole, souvent sans rien dépenser.

 

57 millions de tonnes de déchets d’appareils domestiques sont jetées chaque année dans le monde. Le premier frein à la réparation est le coût pour 68 % des Français. C’est en partant de ce constat catastrophique pour l’environnement que Geoffroy Malaterre a créé Spareka en 2012 : « Pour permettre aux citoyens de réparer eux-mêmes au lieu de jeter. Le plus important c’est le diagnostic de la panne et d’être accompagné pour la réparation. Bien souvent, il n’y a même pas de pièce à changer ! » 

 

Avec 55 diagnostics de pannes gratuits à partir de questions/réponses, la possibilité de commander la pièce défectueuse et 1 000 tutos vidéo sur sa chaîne YouTube, Spareka estime sauver plusieurs centaines de milliers d’appareils de la poubelle chaque année !

 

Facile et souvent gratuit

« Tout le monde a le réflexe de réparer sa voiture, il faut appliquer la même règle à tous nos objets. Les confinements nous ont obligé à faire nous-mêmes, ils ont démocratisé l’usage de la visio… les gens sont mûrs pour dépasser leurs appréhensions et tenter l’aventure de l’autoréparation », constate Geoffroy Malaterre.

Pour nous inciter à mettre les mains dans nos appareils électroménagers ou nos téléphones mobiles, l’entreprise mène aussi des actions sur le terrain. Comme avec le Repair Tour de France qui se rend dans plusieurs villes pour apprendre au public à diagnostiquer les pannes les plus courantes des appareils. 

 

Les mentalités changent

Quand 83 % des Français déclarent que l’indice de réparabilité les influencerait dans leurs achats, il devient, à prix égal, un argument commercial et les fabricants en tiennent compte pour éco-concevoir leurs matériels et se doter des pièces détachées. Grâce à ce critère, la réparation s’envisage dès l’achat et prolonge ainsi la durée de vie de nos objets quotidiens.

 

L’indice de réparabilité, késako ? 

Depuis 2021, un macaron figure sur les ordinateurs portables, lave-linges, smartphones, télévisions et tondeuses à gazon électriques. Noté sur 10, plus l’indice de réparabilité est élevé, plus l’objet est facile à réparer ! Disponibilité des pièces détachées ou démontabilité de l’appareil conditionnent la note. De nouvelles catégories arrivent cette année : aspirateurs, lave-vaisselle, tablettes numériques et nettoyeurs haute-pression. 


  

 

Mots clés

Mots clés

réparer

économie

conseils

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

09.11.2022

Reprendre sa vie en main après une rupture amoureuse