Projet de naissance : quel accueil pour mon bébé ?

Dans un projet de naissance, les parents qui vont accueillir un enfant précisent ce qu’ils souhaitent concernant l’accouchement. Présence du partenaire, péridurale, épisiotomie… tous ces sujets peuvent être abordés. Quelques repères pour le rédiger.

 

Quand on est enceinte, c’est souvent au dernier trimestre de la grossesse que l’on entend parler de « projet de naissance » ou « plan de naissance ». Partagé avec le personnel médical de la maternité, ce document est ajouté au dossier qui suit la femme jusqu’à son accouchement

Non obligatoire mais fortement recommandé, il est rédigé par le couple ou la future maman solo. « Il permet aux parents de se projeter, d’anticiper l’accueil de leur enfant à venir en se posant la question de ce qu’ils souhaitent ou non au moment de l’accouchement et juste après », précise Florence Léon de Treverret, sage-femme au CHU de Dijon.


Un document complet… mais synthétique


Il n’existe pas de projet de naissance standard car chaque parent exprime des envies propres. Certains peuvent le rédiger seuls, d’autres préférer l’écrire après discussion avec le soignant chargé du suivi de grossesse. 

« C’est un exercice libre, mais il est recommandé de ne pas écrire un texte trop long – une page recto-verso, par exemple – pour qu’il soit facilement assimilé par les personnels présents le jour de l’accouchement », ajoute la spécialiste. Côté contenu, le projet de naissance peut aborder tous les sujets importants aux yeux des parents

Ils y expriment leurs souhaits concernant la péridurale, la position de la mère pendant l’accouchement, l’épisiotomie, la musique d’ambiance, la proposition faite au partenaire de couper le cordon, de faire du peau-à-peau avec le bébé, la mise au sein après l’accouchement, l’allaitement… 


« Je souhaite » plutôt que « je veux »


Le projet de naissance permet aux parents de dialoguer entre eux et avec l’équipe médicale sur des sujets qu’ils n’auraient pas forcément abordés naturellement. « Il permet aussi aux parents d’obtenir un éclairage médical sur certains sujets et de savoir ce qu’il est possible de faire ou non dans leur maternité, raconte la sage-femme. Par exemple, des parents disent ne pas souhaiter de péridurale alors qu’elle est fortement conseillée pour certaines femmes. » 

Le jour de l’accouchement, cette liste de souhaits formulée par écrit permet au personnel médical d’agir au maximum en fonction des attentes des parents. « Mais attention, prévient Florence, la santé de la mère et de l’enfant seront toujours prioritaires ». Si un accouchement nécessite une césarienne pour des raisons d’urgence médicale, cet acte sera pratiqué même si le couple n’en n’avait pas exprimé le souhait dans son projet de naissance. L’arrivée d’un bébé comporte toujours son lot d’imprévus…

 

Mots clés

Mots clés

mère

 ‐ 

père

 ‐ 

naissance

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

20.06.2022

Profiter du soleil enceinte, c’est possible !