Profiter du soleil enceinte, c’est possible !

Principale source de vitamine D, le soleil est connu pour ses bienfaits sur l’humeur et son action pour combattre certaines carences. Toutefois, si vous attendez un heureux événement, il est nécessaire de rester prudente et d’adopter les bons réflexes.

 

Lorsqu’on est enceinte, la peau est nettement plus sensible et plus vulnérables aux rayonnements solaires. Pourtant, « exposer un tiers de son corps au soleil pendant moins de 30 minutes permet à l’organisme de métaboliser naturellement la vitamine D », explique Souailla Ben Garrach, sage-femme libérale chez SOS Médecins. 


Les ultraviolets, couramment appelés UV, sont des rayons provenant de l’énergie émise par le soleil, à l’origine du bronzage, mais aussi des coups de soleil, causés par une exposition trop intense. Ils sont classés généralement par type, en fonction de leur longueur d’onde : UV-A, UV-B et UV-C. « Leurs effets sur la peau peuvent être considérables, en particulier lors d’une grossesse, si des précautions ne sont pas prises avant, pendant et après l’exposition », souligne la sage-femme.


Se prémunir des risques à court terme…

Un bon équilibre alimentaire, accompagné d’une hydratation en eau suffisante contribue à contrebalancer les effets néfastes. « Pour éviter la déshydratation, il faut s’abstenir au maximum de sortir entre midi et 16h car c’est à ce moment que les rayons UV sont les plus intenses » avertit Souailla Ben Garrach. 


Privilégiez les balades en début de matinée ou en soirée, et favorisez les pauses en zone d’ombre. « Le plus important est de ne pas négliger la crème solaire, qui est une barrière majeure aux rayons. » Une protection à indice élevé freine l’apparition du masque de grossesse – plaques qui peuvent apparaitre sur le visage, du vieillissement de la peau ou du cancer cutané… « L’idéal est d’opter pour un indice 50 ou 50+, quel que soit le phototype de la femme enceinte. Une protection sans filtre chimique et sans parfum ralentit les expositions potentielles aux perturbateurs endocriniens, en partie responsables des dérèglements hormonaux », précise la sage-femme. 


…Pour empêcher les dommages sur le long terme

« Mal protégée, la femme enceinte est aussi susceptible de faire une insolation, résultat d’une trop longue exposition au soleil et aux fortes chaleurs. Elle se traduit par une surchauffe du corps pouvant aller jusqu’à 40°C, une rougeur au niveau du visage, des étourdissements… », souligne Souailla Ben Garrach. 
Vous pouvez limiter ces coups de chaleur en choisissant des vêtements amples, respirants et si possible en coton. Les couleurs sombres sont à proscrire car elles absorbent plus facilement la chaleur. « Il est préférable de se tourner sur des vêtements qui allient confort et bonne circulation du sang, sans oublier bien sûr de porter un chapeau. »

 

Mots clés

Mots clés

grossesse

 ‐ 

été

 ‐ 

santé

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

20.06.2022

Profiter du soleil enceinte, c’est possible !