Retour Articles Vies de famille

Fake news : comment démêler le vrai du faux sur la Toile ?

Sur Internet en général, et sur les réseaux sociaux en particulier, les informations circulent massivement. Parmi elles, de nombreuses fake news, ou infox. Comment les reconnaître et s’en prémunir ? Voici quelques astuces.

 

Où circulent les fake news ? Sur les réseaux sociaux, plateformes sur lesquelles s’informent majoritairement les adolescents. Mais, contre toute attente, « une étude américaine a montré que ce sont surtout les plus de 65 ans qui partagent des infox », révèle Virginie Sassoon, directrice adjointe du Clemi (Centre pour l’éducation aux médias et à l’information). Voici ses conseils pour les repérer.


1. Consulter la page « À propos »

Simple et efficace, ce réflexe permet de vérifier qui s’exprime : média professionnel ? Blog ? Une « question fondamentale » à se poser, d’autant plus en cas de doute sur la fiabilité. Pour l’illustrer, Virginie Sassoon rappelle un exemple léger : « Nombreux sont ceux à avoir été piégés par des articles publiés par le Gorafi, célèbre média parodique. Une simple visite sur leur page de présentation permet pourtant de savoir à qui l’on a affaire. »


2. Utiliser des outils de fact-checking

(« vérification des faits »)
Ils ont commencé à se développer il y a une dizaine d’années, tous alimentés par des professionnels de l’information qui décortiquent les nouvelles à remettre en question. Le Décodex du Monde, CheckNews de Libération, AFP Factuel, « Vrai ou fake » de France Info…tous ces outils visent à rétablir la vérité des faits.


3. Se méfier face à une info trop « marquante »

Quand un message paraît trop anxiogène, trop spectaculaire…méfiance ! « D’autant plus que la viralité sur les réseaux sociaux fait bien souvent primer l’émotion sur la vérité. » Taper les mots-clés de l’information concernée dans un moteur de recherche ou se servir d’outils d’images inversées permet souvent de démêler le vrai du faux.


4. Suivre des comptes dont on ne partage pas forcément l’opinion

À partir des contenus qui nous captivent le plus, les algorithmes nous en proposent d’autres susceptibles de nous intéresser… et le piège de la « bulle informationnelle» se profile : « On entre alors dans un engrenage qui peut entraîner une certaine radicalisation sur un sujet, en n’ayant pas accès à d’autres informations qui nous rendraient plus clairvoyants. » Un danger qui peut être facilement évité en diversifiant nos sources d’information, y compris celles qui ne sont pas en accord avec nos opinions. Objectif ? Le rester, justement !

 

Mots clés

Mots clés

fake news

réseaux sociaux

astuces

conseils

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

22.01.2024

Premiers jours du premier enfant : une nouvelle vie, de nouvelles habitudes