Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

Virginie Pezet : « On peut vivre heureux avec le diabète »

PORTRAIT. Influenceuse, entrepreneure et diabétique, Virginie Pezet parle de sa maladie de manière positive sur YouTube. Depuis plus de cinq ans, sous le pseudo Aubépine, elle explique comment mieux vivre avec le diabète et l’accepter.

 

A l’âge de 10 ans, Virginie est diagnostiquée diabétique de type 1* . Cette maladie survient lorsque le pancréas ne produit plus assez ou plus d'insuline, une hormone qui aide l’organisme à gérer le sucre dans le corps. Vingt ans après ce diagnostic, Virginie est plus dynamique que jamais. Elle publie des vidéos sur YouTube, où elle partage régulièrement son expérience de la maladie sans complexe… Pourtant cela n’a pas toujours été facile pour elle.

« Pendant très longtemps, je ne voulais pas du tout en parler, se souvient Virginie. Quand j’ai rencontré mon compagnon, j’ai décidé de rompre le silence. J’ai pu mettre en mots mon mal-être vis-à-vis de la maladie, chose que je gardais constamment pour moi d’habitude. » Elle décide alors d’arrêter de cacher sa différence et d’en faire sa force, en montrant aux autres « qu’on peut vivre heureux avec le diabète ».
 

« Les gens sont contents de voir qu’ils ne sont pas seuls »

« J’avais déjà une chaîne YouTube consacrée à la beauté, mais je n’avais pas le sentiment d’apporter quelque chose de concret aux gens », déclare-t-elle. Elle créé alors « Aubépine », une chaîne destinée à partager son quotidien avec le diabète.

« Je n’ai pas un rôle de conseillère médicale, mais pouvoir partager mes réflexes ou mes astuces face à certains problèmes peut en aider plus d’un », explique-t-elle. Recettes de gâteau, discussions autour de l'hyperglycémie, appareils pour diabétiques… ses vidéos reçoivent rapidement des commentaires positifs.


« Les gens étaient contents de voir qu’ils n’étaient pas seuls… Une grande solidarité s’est créée et ça m’a motivé à aller plus loin. J’étais technicienne de laboratoire dans la cosmétique et le métier ne me passionnait plus donc j’ai voulu créer mon entreprise. »

Créative et jamais à court d’idées, Virginie Pezet lance alors sa boutique en ligne pour vendre des accessoires originaux comme des stickers, des coques colorées pour les pompes à insuline ou des lecteurs de glycémie. « Le but est de "démédicaliser" les instruments qui nous accompagnent au quotidien. »
 

463 millions de personnes dans le monde

Le diabète est une maladie qui prend beaucoup de place au quotidien, car il faut sans cesse contrôler sa glycémie, ajuster ses doses d'insuline, ménager ses efforts, s’occuper de ses repas… « Cette charge mentale est particulièrement dure à vivre, car nous sommes constamment en train de réfléchir. Sur les réseaux sociaux, la communauté des diabétiques s’entraide beaucoup. »

463 millions de personnes dans le monde vivent avec le diabète selon la Fédération internationale du diabète. Pourtant, « il y a une véritable méconnaissance autour de la maladie. On ignore souvent par exemple qu’il y a plusieurs types de diabète : le type 1 et le type 2** », confie Virginie Pezet.

Afin de sensibiliser les plus jeunes à cette maladie, l’influenceuse souhaite pouvoir intervenir dans les écoles à l’avenir. « Je me souviens de ceux qui râlaient parce que je passais en priorité à la cantine. J’aurais aimé à l’époque que quelqu’un puisse expliquer à mes camarades ce qu’est le diabète. Si je peux aider une personne à se sentir mieux avec sa maladie, cela me rendra fière ! »


* Ce diabète touche plus souvent l'enfant, l'adolescent voire le jeune adulte. Il survient lorsque le pancréas ne produit plus assez ou plus d'insuline. Cette maladie représente environ 10 % des cas de diabètes en France et dans le monde selon l’Inserm.

** Le diabète de type 2 est caractérisé par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire par un taux trop élevé de glucose (sucre) dans le sang, souvent lié au mode de vie. Cette maladie survient généralement chez les adultes et correspond à 90 % des cas selon l’Inserm.

 

Mots clés

Mots clés

alimentation

 ‐ 

handicap

 ‐ 

maladie

Ca peut aussi vous intéresser

Handicap
Handicap
Handicap

Article

10.06.2022

« La Nuit du Handicap permet de se mettre à la place de l’autre »