Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

Quelle organisation pour télétravailler efficacement ?

Avec la pandémie, le télétravail est entré dans les mœurs de nombreuses entreprises. S’il permet de bénéficier d’une plus grande flexibilité au quotidien, maintenir une frontière entre vies professionnelle et privée est essentiel.

 

En juin 2021, 26 % des salariés* étaient en télétravail, allant même jusqu’à concerner 41 % d’entre eux au plus fort de la crise sanitaire. D’abord passés d’un extrême – tous les jours au bureau – à l’autre – 100 % télétravail –, beaucoup de salariés ont désormais adopté un rythme hybride qui consiste à partager sa semaine au bureau et à la maison. Mais il n’est pas toujours aisé de bien s’organiser.

 

Bien cadrer ses journées

« Fin du présentéisme, meilleure capacité de concentration loin de l’open-space, gain sur le temps de transport » : pour Agnès Aercke, 31 ans, le télétravail a son lot d’avantages. Chargée de production audiovisuelle dans une agence, elle s’est retrouvée en télétravail à 100 % lors du premier confinement en mars 2020. Si elle apprécie aujourd’hui la « liberté d’organisation » que lui offre le télétravail, elle reconnait que l’adaptation n’a pas toujours été simple, notamment en raison d’horaires de travail qui débordaient souvent sur sa vie personnelle. 

Pour éviter de tomber dans ce travers, Hortense Noiret, experte en qualité de vie au travail, explique que l’essentiel est de bien cadrer ses journées. « Il faut s’organiser comme si on se rendait au bureau : se lever à heure fixe, s’habiller, et se donner une heure de démarrage et une heure de fin à laquelle on éteint l’ordinateur ».

 

Déjouer les risques de sédentarisation

Pour maintenir une bonne concentration depuis chez soi, la journée de télétravail doit par ailleurs être ponctuée de moments de détente, « comme au bureau avec les pauses café ». Bien entendu, ils doivent être cadrés dans le temps et ne pas être pris devant l’ordinateur. 

L’experte préconise aussi de s’aérer quotidiennement, et plutôt avant 16 heures pour profiter de la lumière du jour. « L’un des principaux dangers du télétravail est la sédentarisation, explique Hortense Noiret. Il est donc essentiel de trouver des moments pour sortir marcher ou faire une activité plus physique. » 

Et si un email ou un coup de fil important tombent à ce moment-là ? « En télétravail, il vaut mieux être transparent. Si vous avez besoin de sortir vous aérer ou d’aller à un rendez-vous médical**, prévenez toujours votre équipe, quitte à garder votre téléphone sur vous et être joignable en cas d’urgence. »

 

Aménager son espace

Pour Hortense Noiret, il est également prépondérant que l’espace de télétravail soit bien défini. Elle recommande de choisir une pièce silencieuse avec fenêtre, d’éviter les lieux de passage ou la chambre qui doit rester un espace de repos. 

« Il faut s’installer à une table, avoir un écran d’ordinateur adapté à la hauteur des yeux et un bon siège avec dossier ». La spécialiste suggère aussi de décorer son bureau à son goût avec des objets inspirants. « C’est l’un des avantages du télétravail : pouvoir travailler dans un espace qui nous plaît. » 

Quant à l’équilibre entre présentiel et distanciel, elle estime que « deux jours de télétravail par semaine peut être un bon rythme pour garder un lien avec son équipe tout en profitant des avantages du travail à domicile ».

* Source : ministère de la Santé et des solidarités
** Si votre accord de télétravail le permet.

 

Pour aller plus loin

Mots clés

Mots clés

télétravail

 ‐ 

domicile

 ‐ 

présentiel

Ca peut aussi vous intéresser

Vie professionnelle
Vie professionnelle
Vie professionnelle

Article

20.07.2022

Comment décrocher son premier emploi ?