Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

Portage de son bébé, les bons gestes à adopter

Simple et confortable, la technique du portage offre de nombreux bienfaits à un tout-petit. Cela participe à son développement psycho-affectif, cognitif, digestif, moteur et émotionnel. À condition de respecter certaines règles.

 

Recréer un environnement proche de celui du ventre de la mère, tel est l’objectif premier du portage des bébés. Mais en quoi ça consiste exactement ?

« Cette technique repose sur le fait de porter son enfant contre soi, en le transportant à l’aide d’une grande écharpe ou d’un système à sangles, plutôt que de le déposer dans une poussette », explique Sophie Dumoutet, spécialiste en psychologie cognitive du développement. 

La manière d’emmailloter le bébé et la chaleur corporelle dégagée par le porteur vont reproduire les sensations que pouvait ressentir l’enfant quand il était encore dans le ventre de sa mère, et ainsi que rendre accessible cette sensation pour l’autre parent.


Portage : des bienfaits avérés pour le bébé

Jusqu’à 3 mois, il est recommandé de positionner son enfant face à soi, avec un bon maintien du dos et de la tête. Dans cette position, le bébé est comme enveloppé dans un cocon apaisant, bien protégé des stimuli extérieurs. De quoi renforcer le lien de proximité, notamment avec l’autre parent, ce qui soulagera un peu la mère, en particulier le premier mois.

Cette protection lui procurera un vrai sentiment de sécurité, ce qui réduira les pleurs et l’agitation, et favorisera le sommeil. Parce que le bébé est placé en position verticale, le portage facilite aussi la digestion, évite les reflux et diminue les coliques.

Dès que l’enfant sait tenir sa tête et veut se retourner, on peut commencer à le positionner face à la route, car c’est le moment où il veut découvrir le monde. « Des chercheurs en psychologie cognitive ont démontré que la stimulation du système vestibulaire (sensation de mouvement), associée au développement de la vision lointaine, contribuent à l’équilibre puis facilitent l’acquisition future de la marche », remarque-t-elle.


La sécurité avant tout

Pour rendre la pratique du portage confortable et sécurisée, on vérifie que l’enfant est bien positionné, c’est-à-dire le dos bien enveloppé, soutenu par un tissu souple et solide à la fois, les jambes repliées et non suspendu par l’entrejambe. La tête doit toujours être bien à l’extérieur de l’écharpe et les voies respiratoires bien dégagées. On veille à ce que le tissu ne coupe pas la circulation sanguine sous les jambes.

Lorsqu’on se déplace, on reste vigilant dans nos mouvements. Bien sûr, on évite de pratiquer une activité qui pourrait provoquer une chute. Et si on porte le bébé face à la route, on choisit des lieux espacés et calmes (parc, rue large) et on le repositionne face à soi dès qu’il a besoin de dormir ou de s’apaiser.

Idéalement, on évite de le porter au-delà d’une heure dans la même position et on vérifie régulièrement son bien-être. Pour le reste, profitez avec votre enfant des bienfaits que cela lui apportera.

 

Mots clés

Mots clés

naissance

 ‐ 

sécurité

 ‐ 

parent

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

29.07.2022

Ménorragies : des troubles complexes