Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

Pilule, stérilet, implant, désormais gratuits pour les moins de 25 ans

Depuis le 1er janvier 2022, la contraception est gratuite pour les femmes jusqu’à 25 ans. Une mesure qui doit faciliter l’accès aux contraceptifs et éviter les grossesses non-désirées.

 

La contraception était déjà gratuite pour toutes les jeunes filles mineures, désormais elle l’est pour toutes les femmes jusqu’à 25 ans. Entrée en vigueur le 1er janvier 2022, cette mesure devrait concernée 3 millions de femmes. Elle a été prise pour lutter contre la précarité des jeunes, comme l’avait justifié, en septembre 2021, le ministre de la Santé Olivier Véran : « Il y a un recul de la contraception et le premier motif c’est pour des raisons financières. »


Une consultation gratuite

Dans le détail, cette mesure permet désormais, d’accéder gratuitement à une consultation par an avec un médecin ou une sage-femme, et aux examens biologiques potentiels. Elle offre également un accès gratuit aux pilules hormonales de 1ère ou 2e génération, à l’implant contraceptif hormonal, au stérilet et à la contraception d’urgence hormonale.
 
Si la mesure a été bien accueillie par le Conseil national de l’Ordre des sages-femmes (Cnosf), sa secrétaire générale Isabelle Derrendinge regrette cependant qu’elle ne soit pas « plus aboutie » : « Pourquoi stopper la gratuité à 25 ans ? Cette disposition aurait pu s’étendre aux moins de 30 ans, qui peuvent aussi être concernées par la précarité en tant qu’étudiantes ou jeune actives. »


Quid de la contraception masculine

La sage-femme aurait également souhaité que le dispositif n’exclut pas « l’ensemble des préservatifs masculins et féminins, les crèmes spermicides, les anneaux vaginaux et les pilules de 3e et 4e génération ». Car aujourd’hui, les préservatifs sont les premiers moyens de protection contre les infections sexuellement transmissibles (Ist), en recrudescence chez les 15 à 24 ans.
 
En 2020, sur les 21 000 consultations autour de la contraception, le Planning familial n’a enregistré que 200 rendez-vous concernant les hommes. Et pourtant, la contraception les concerne aussi bien que les femmes. Le Gouvernement s’est donc engagé à rendre, d’ici le mois d’avril 2022, un rapport sur l’opportunité de rembourser les préservatifs pour les moins de 25 ans et de promouvoir les moyens de contraception masculine.
 

Pour aller plus loin

Mots clés

Mots clés

contraception

 ‐ 

santé

 ‐ 

jeunes

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

29.07.2022

Ménorragies : des troubles complexes