Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

Obtenir un logement social : rigueur et persévérance

Décrocher un logement social, surtout dans les grandes villes, est un travail de longue haleine : démarches à réaliser, dossier à mettre à jour, attente d’une proposition… Ce qu’il faut savoir. 

 

Aujourd’hui en France, 18 % des ménages sont locataires d’un organisme de logement social. Et dans le contexte de crise économique actuel, le nombre de demandeurs de logements sociaux ne cesse d’augmenter.

« Le logement social est un logement dont la construction, l’achat ou la rénovation bénéficie de soutiens publics, explique Camille Flaszenski, chargée d’études à l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil). Il est destiné à loger les personnes à faibles ressources et est réglementé au niveau de son financement, de son attribution et de sa gestion par les organismes Hlm. »

Pour bénéficier d’un logement, vous devez en faire la demande en remplissant un formulaire unique, téléchargeable sur le site officiel de l’administration française, ou à retirer en mairie, à la préfecture ou auprès des bailleurs sociaux. Vous devez ensuite déposer votre dossier à la mairie, ou en préfecture.
 

1 % logement

Vous pouvez également passer par l'intermédiaire de votre employeur, dans le cadre du 1 % logement (Action logement). Une fois les démarches effectuées, vous recevez une attestation d’enregistrement. Il est indispensable de renouveler sa demande chaque année, afin qu’elle reste active. Il est également fortement conseillé de la mettre à jour à chaque changement (composition familiale, niveau de ressources…), afin que l'on vous propose un logement adapté à votre situation.

« Le logement social est accessible à toute personne en situation régulière, permanente sur le territoire français et dont les ressources sont inférieures aux plafonds de ressources réactualisés chaque année », précise Camille Flaszenki.
 

Des publics prioritaires

Les personnes bénéficiaires d'une décision favorable au titre du Droit au logement opposable (Dalo), en situation de handicap, mal logées, défavorisées ou rencontrant des difficultés particulières de logement font partie des publics prioritaires définis par la loi. C’est également le cas des personnes hébergées ou logées temporairement, victimes de violences familiales, sans logement ou menacées d’expulsion, vivant dans un logement insalubre ou dangereux.

Enfin, même si les conditions d’accès sont les mêmes sur l’ensemble du territoire, les délais d’obtention sont plus longs dans certains départements dits « tendus » où la demande est forte. Par exemple, en Ile-de-France, le délai moyen pour accéder à un logement social est de sept ans contre deux ans et demi pour la moyenne nationale.
 

Mots clés

Mots clés

aide au logement

 ‐ 

locataire

 ‐ 

revenus modestes

Ca peut aussi vous intéresser

Logement
Logement
Logement

Article

13.07.2022

Droit de préemption : quand vendre à la mairie s’impose