Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

La formation professionnelle, c’est gagnant-gagnant

Vous envisagez une formation pour booster vos compétences, évoluer dans votre métier ou pour un projet plus personnel ? Voici comment convaincre votre employeur d’accepter votre demande. C’est aussi dans son intérêt.

 

Chaque année, 17 millions de personnes suivent une formation professionnelle en France, selon la Fédération de la formation professionnelle (Ffp). Les entreprises ont bien conscience de l’enjeu de faire monter leurs salariés en compétences.

Pour Jean-Christophe Debande, directeur des ressources humaines et enseignant en droit du travail, « la réforme de la formation professionnelle (1er janvier 2019) a fait progresser l’idée d’une co-construction des formations entre salariés et employeurs, parce qu’ils partagent un intérêt commun. Et les plus jeunes ont réellement conscience de devoir actualiser leurs compétences tout au long de leur vie ».

Entretien annuel d’évaluation, entretien professionnel tous les deux ans… c'est le moment pour exprimer votre envie de formation ou vos projets d’évolution si vous envisagez une validation des acquis de l’expérience (Vae) ou encore un bilan de compétences.
 

Démontrer la plus-value de la formation

« L’idéal, c’est d’anticiper toute demande de formation, conseille l’expert en ressources humaines. Pour mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut l’exprimer avant la définition du plan annuel de développement des compétences de votre entreprise, vers la fin du deuxième semestre. »

Si vous avez déjà identifié une formation, il est bien vu d’apporter un maximum de précisions sur son contenu, son déroulement et ses dates, et ce afin que le financement soit plus facilement accepté. Par ailleurs, « le salarié peut réfléchir aux arguments qui démontrent la plus-value de sa formation à son employeur », ajoute Jean-Christophe Debande.

Dès son accord, vous pouvez lui transmettre votre convocation à la formation. « Si vous aspirez à une formation, sans plus de détails, n’hésitez pas à creuser les possibilités avec votre service RH ou grâce au conseil en évolution professionnelle, pour un regard objectif et plus large sur votre projet. »
 

En cas de refus ?

« Le recours gracieux est toujours possible, mais en apportant des arguments nouveaux. Pourquoi ne pas proposer de suivre une formation à distance, plus économe en temps et en budget, suggère l’expert ? Désormais de nombreuses entreprises disposent d’une telle offre. »

Autre possibilité : mobiliser ses droits acquis sur son compte personnel de formation pour proposer un cofinancement de la formation. Un peu d’agilité, de préparation, de motivation et une bonne dose de conviction… les bons élèves font aussi les bons candidats à la formation.
 

Pour aller plus loin

Le site « Mon compte formation professionnelle »

« Conseil en évolution professionnelle » sur le site du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion

« Plan de développement des compétences » sur le site du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion
 
Mots clés

Mots clés

employeur

 ‐ 

formation

 ‐ 

astuces

Ca peut aussi vous intéresser

Vie professionnelle
Vie professionnelle
Vie professionnelle

Article

20.07.2022

Comment décrocher son premier emploi ?