Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

Comment sécuriser son logement pour son bébé

De l’eau du bain aux produits d’entretien, des prises électriques aux plantes du jardin, le logement est truffé de potentiels dangers pour la sécurité des jeunes enfants. Tour d’horizon des mesures à prendre pour sécuriser leur environnement quotidien.

 

La plupart des habitations sont conçues par des adultes, pour des adultes. L’arrivée d’un bébé dans un foyer doit donc initier quelques adaptions. Les tout-petits, particulièrement curieux, sont très vulnérables aux accidents de la vie courante : chute, empoisonnement… « S’il faut toujours expliquer aux enfants pourquoi certaines choses sont dangereuses et comment s’en prémunir, cela n’empêche pas de supprimer les dangers les plus graves », explique Marion Dupuy, responsable de l’Observatoire des accidents de la vie courante de Calyxis, pôle d’expertise du risque.
 

Sécuriser la pièce la plus dangereuse

Certaines pièces du logement sont plus dangereuses que d’autres. La cuisine détient ainsi le record : les adultes y sont souvent très occupés, donc moins attentifs. Règle d’or : privilégier les feux du fond pour la cuisson et toujours tourner les poignées des casseroles vers l’intérieur. Dans sa chaise haute, un enfant doit être retenu par un harnais pour éviter les chutes. Il est conseillé de ranger en hauteur ou dans des placards équipés de bloque-portes les objets coupants, produits d’entretien et sachets.
 

Mieux vaut prévenir que guérir

Dans la chambre, les spécialistes recommandent de laisser le lit du bébé vide pour limiter tout risque d’étouffement : ni doudou, ni tour de lit, ni oreiller, ni drap ni couette avant un an. Les prises électriques sont sans danger si le compteur électrique du logement est à disjoncteur différentiel F1. Dans le doute, les cache-prises sont faciles à installer et peu coûteuses.

Lors de la toilette, un tout-petit ne doit jamais être laissé seul sur sa table de change ni dans son bain, même un court instant. « Un bébé peut se noyer sans aucun bruit dans 10 cm d’eau », rappelle Marion Dupuy. Les médicaments, ciseaux, rasoirs et cosmétiques doivent être stockés hors de portée des petites mains.

Pour prévenir les risques de chute, accident le plus courant selon une enquête de Santé Publique France, on préconise souvent d’équiper les escaliers d’une barrière en haut et en bas. Ultime précaution : pas de chaise ni de meuble à proximité immédiate des fenêtres, ni de la rambarde d’un balcon.
 

À l’extérieur aussi

La surveillance des enfants en bas âge ne se limite pas à la maison ou l’appartement. Une fois dehors, de nouveaux dangers font leur apparition. Gare aux baies et plantes toxiques qu’ils peuvent ingérer. En cas de doute, vous pouvez contacter le centre Antipoison le plus proche de chez vous. En période estivale, sachez qu’un barbecue allumé nécessite la présence constante d’un adulte. De même qu’une piscine semi-enterrée ou gonflable.

Vous l’aurez compris, la vigilance est de mise ! Et pour savoir réagir face à un accident domestique, la Croix Rouge propose une initiation aux premiers secours enfant et nourrisson (Ipsen).
 

Pour aller plus loin

Mots clés

Mots clés

logement

 ‐ 

enfants

 ‐ 

sécurité

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

29.07.2022

Ménorragies : des troubles complexes