Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

Ce que les jeunes attendent de leur emploi

Stabilité de l’emploi, bien-être au travail, salaire, intérêt des missions… retour sur les priorités des jeunes qui cherchent un emploi. 

 

On les dit idéalistes et inconstants mais, quand on interroge les jeunes adultes sur leurs critères pour rejoindre une entreprise, ils citent en premier lieu, « avoir un bon salaire » (42 %). « Je suis costumière, un métier choisi par passion mais ma priorité reste de m’en sortir financièrement », témoigne ainsi Fanny, 24 ans. Après la rémunération, les jeunes citent l’importance de l’ambiance de travail (36 %), le sentiment d’être utile (31 %) et l’intérêt des missions (25 %).

 

Quid de l’environnement ? 

Exercer un métier intéressant qui a du sens, dans une bonne ambiance et pour un salaire honorable, tel est donc l’idéal des jeunes. Bien qu’elle ait la réputation d’être la génération verte, la jeunesse née au début des années 2000 cite seulement à 17 % la protection environnementale comme une valeur attractive des entreprises. 

 

Travailler pour vivre, et non l’inverse

Pour Emeline, 23 ans, thésarde embauchée dans un laboratoire de recherche incendie, l’engagement en faveur de l’environnement n’est pas son premier critère de sélection mais elle ne se « verrait pas non plus travailler dans le secteur pétrolier ». 
Pour elle, l’emploi idéal est celui qui lui donne la liberté de vivre comme elle le souhaite : « Je ne suis pas très exigeante avec le salaire à partir du moment où j’ai ce qu’il faut pour vivre. Ce qui compte, c’est que je puisse travailler en Cdi près de chez mon copain. J’aime mon travail, mais ma vie perso passe avant. » Remettre le travail à sa (juste) place, c’est aussi une posture adoptée par Mathieu, 24 ans. Ingénieur de formation, il a accepté un Cdd dans son école pour y construire la stratégie en matière de responsabilité sociétale. « Mais je ne me vois pas y rester au-delà de ce contrat, précise-t-il. J’ai surtout pour projet de voyager, de prendre un aller simple pour profiter de la vie tant que je n’ai pas encore de responsabilité ». 
Même si ce type d’idéal est réservé à une catégorie privilégiée de la jeunesse, il est révélateur d’un certain optimisme, preuve que la crise sanitaire n’a pas freiné tous les rêves.  


*Baromètre l’Etudiant-BVA sur la confiance dans l’avenir des 15-20 ans (2021).

 

Mots clés

Mots clés

Emploi

 ‐ 

jeunes

 ‐ 

attentes professionnelles

Ca peut aussi vous intéresser

Vie professionnelle
Vie professionnelle
Vie professionnelle

Article

18.07.2022

Les métiers du jeu vidéo : la passion avant tout