Retour Informations aides Handicap
Retour Informations aides Handicap

L’allocation aux adultes handicapés (Aah)

Tout comprendre sur l’allocation aux adultes handicapés

L’Aah peut compléter vos ressources pour vous garantir un revenu minimal si vous êtes en situation de handicap. Son montant dépend de votre situation familiale, professionnelle et de vos ressources.

 Consulter cette fiche en Falc (Facile à lire et à comprendre).

 

Pour qui ?

Vous devez avoir au moins 20 ans.

Quel montant ?

Il dépend de vos ressources.

Quelles conditions ?

Votre taux d’incapacité est déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph).


Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Pour bénéficier de l’Aah, vous devez : 

- remplir les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales ;

- avoir un taux d’incapacité déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph) au moins égal à 80 %. Si ce taux est entre 50 et 79 %, votre handicap doit entraîner une restriction importante et durable pour l’accès à l’emploi, reconnue par la Cdaph ;

- avoir au moins 20 ans ; 16 ans sous certaines conditions ;

- ne pas recevoir de pension (vieillesse, invalidité) ou de rente d’accident du travail supérieure ou égale à 956,65 € par mois ;

- avoir des revenus 2020 ne dépassant pas le plafond correspondant à votre situation : 

11 038,32 € si vous vivez seul, 

19 979,36 € si vous vivez en couple. 

Ces montants sont majorés de 5 519,16 € par enfant à charge

Attention : vous devez nous informer de tous vos changements de situation (professionnelle, familiale…). Cela peut avoir un impact sur vos droits.

 

Quels montants pouvez-vous percevoir ? 

Le montant maximum de l’allocation aux adultes handicapés est de 956,65 € par mois depuis le 1er juillet 2022.

Ce montant varie en fonction de vos ressources si : 

- vous avez des revenus d’activité en Établissement ou service d'aide par le travail (Esat) ou en milieu ordinaire ;

- vous avez seulement une pension (invalidité, retraite, rente d’accident du travail). Vous recevez alors la différence entre le montant de votre pension et le montant maximum de l’Aah. Les pensions d'invalidité, de retraite ou les rentes accident du travail sont versées prioritairement sur l'Aah ;

- vous êtes hospitalisé ou admis en Maison d'accueil spécialisé.

 

Bon à savoir :

En milieu ordinaire comme en milieu protégé, en cas de diminution d’au moins 10% de votre temps de travail pendant au moins 2 mois, une partie seulement de vos revenus d’activité sera prise en compte pour le calcul de l’Aah.

Nouveau si vous vivez en couple : 

Depuis le 1er janvier 2022, la Caf applique automatiquement un nouvel abattement annuel de 5 000 € sur les revenus de votre conjoint. Ce montant est augmenté en présence d’un enfant à charge.

 

Le complément de ressources : 179,31 € par mois.

Abandonné depuis le 1er décembre 2019, vous pouvez continuer à le percevoir pendant 10 ans sous certaines conditions : 

- avoir un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 % ;

- bénéficier de l’Aah à taux plein ou en complément d’une pension vieillesse, invalidité ou d’une rente accident du travail ;

- avoir une capacité de travail inférieure à 5 % déterminée par la Cdaph ;

- ne pas avoir d’activité professionnelle et ne pas avoir perçu de revenus professionnels depuis au moins un an à la date de la demande ;

- habiter un logement indépendant.

 

La majoration pour vie autonome (Mva) : 104,77 € par mois

La Mva est versée automatiquement sous certaines conditions : 

- avoir un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 % ;

- bénéficier de l’Aah à taux plein ou en complément d’une pension vieillesse, invalidité ou d’une rente accident du travail ou de l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi) ;

- ne pas avoir d’activité professionnelle ;

- habiter un logement indépendant pour lequel vous bénéficiez d’une aide au logement.

 

Bon à savoir : si vous travaillez, vous avez peut-être droit à la Prime d’activité
Pour le savoir, utilisez le simulateur. Si vous avez un droit estimé, vous pouvez faire directement votre demande de Prime d’activité en ligne.

 

Pendant combien de temps pouvez-vous en bénéficier ?

La Cdaph détermine la durée de vos droits qui est renouvelable. L’Aah peut vous être attribuée à partir du mois qui suit le dépôt de votre demande :

- de 1 à 10 ans si votre taux d’incapacité est au moins égal à 80%. Sous certaines conditions, la Cdaph peut vous accorder l’Aah sans limitation de durée.

- de 1 à 5 ans si votre taux d’incapacité est compris entre 50 et 79%.

L’Aah peut vous être versée :

- jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite si votre taux d’incapacité est inférieur à 80 % et si vous remplissez toutes les conditions ;

- au-delà de l’âge légal de départ à la retraite, en complément éventuel de votre pension, si votre taux d’incapacité est au moins égal à 80 %.

Pour éviter une rupture de versement, il est important d’effectuer une demande de renouvellement à la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) 6 mois avant la date de fin de votre droit. Pour cela, prenez rendez-vous avec le médecin chargé d’établir le certificat médical et compléter le formulaire de demande auprès de la Mdph. 

 

Vous êtes prêt à effectuer vos démarches ?

 

Vous êtes allocataire : 

- Vous devez demander un formulaire à la Mdph. Pour trouver les coordonnées de la Mdph de votre département, vous pouvez consulter cet annuaire. Certaines Mdph proposent des demandes en ligne. Pensez à consulter le site internet de la Mdph de votre département.

- Renvoyez votre dossier avec un certificat médical récent à votre Mdph. La Commission départementale des droits et de l’autonomie (Cdaph) détermine ensuite votre taux d’incapacité. Elle vous communique sa décision ainsi qu'à votre Caf.

- La Caf étudie votre demande et peut avoir besoin de documents complémentaires Si les conditions sont remplies, l’allocation est versée automatiquement. 

- Si vous avez une activité salariée en milieu ordinaire ou si vous êtes employeur ou travailleur indépendant, vous devez déclarer vos revenus tous les 3 mois dans l’Espace Mon Compte

Vous n’êtes pas allocataire : 

- Vous devez suivre les mêmes démarches que les allocataires.

- Vous devez d’abord créer votre Espace Mon Compte pour faire et suivre vos démarches (demande, paiement, date de versement, compléments d’informations demandés par la Caf). 

 

À savoir : l’Aah vous permet d’être affilié automatiquement à l’assurance maladie. Vous pouvez également bénéficier, sous certaines conditions, de la réduction sociale téléphonique. Renseignez-vous en appelant le numéro vert 0800 007 726 (appel gratuit depuis un téléphone fixe).

 

Tout comprendre sur l’allocation aux adultes handicapés

L’Aah peut compléter vos ressources pour vous garantir un revenu minimal si vous êtes en situation de handicap. Son montant dépend de votre situation familiale, professionnelle et de vos ressources.

 Consulter cette fiche en Falc (Facile à lire et à comprendre).

Pour qui ?

Vous devez avoir au moins 20 ans.

Quel montant ?

Il dépend de vos ressources.

Quelles conditions ?

Votre taux d’incapacité est déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph).

 

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Pour bénéficier de l’Aah, vous devez : 

- remplir les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales ;

- avoir un taux d’incapacité déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph) au moins égal à 80 % ; s’il est compris entre 50 et 79 %, votre handicap doit entraîner une restriction importante et durable pour l’accès à l’emploi, reconnue par la Cdaph ;

- avoir au moins 20 ans ; 16 ans sous certaines conditions ;

- ne pas recevoir de pension (vieillesse, invalidité) ou de rente d’accident du travail supérieure ou égale à 956,65 € par mois ;

- avoir des revenus 2020 qui ne dépassent pas le plafond correspondant à votre situation familiale : 

11 038,32 € si vous vivez seul,

19 979,36 € si vous vivez en couple. 

Ces montants sont majorés de 5 519,16 € par enfant à charge

Attention : vous devez nous informer de tous vos changements de situation (professionnelle, familiale…). Cela peut avoir un impact sur vos droits.

 

Quels montants pouvez-vous percevoir ? 

Le montant maximum de l’allocation aux adultes handicapés est de 956,65 € par mois depuis le 1er juillet 2022. Ce montant varie en fonction de vos ressources si : 

- vous avez des revenus d’activité en Etablissement ou service d'aide par le travail (Esat) ou en milieu ordinaire ;

- vous avez seulement une pension (invalidité, retraite, rente d’accident du travail). Vous recevez alors la différence entre le montant de votre pension et le montant maximum de l’Aah. Les pensions d'invalidité, de retraite ou les rentes accident du travail sont versées prioritairement sur l'Aah ;

- vous êtes hospitalisé ou admis en Maison d'accueil spécialisé.

Bon à savoir : en milieu ordinaire comme en milieu protégé, en cas de diminution d’au moins 10% de votre temps de  travail pendant au moins 2 mois, une partie seulement de vos revenus d’activité sera prise en compte pour le calcul de l’Aah.

Nouveau si vous vivez en couple : depuis le 1er janvier 2022, la Caf applique automatiquement un nouvel abattement annuel de 5 000 € sur les revenus de votre conjoint. Ce montant est augmenté en présence d’un enfant à charge.

Le complément de ressources : 179,31 € par mois.

Abandonné depuis le 1er décembre 2019, vous pouvez continuer à le percevoir pendant 10 ans sous certaines conditions : 

- avoir un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 % ;

- bénéficier de l’Aah à taux plein ou en complément d’une pension vieillesse, invalidité ou d’une rente accident du travail ;

- avoir une capacité de travail inférieure à 5 % déterminée par la Cdaph ;

- ne pas avoir d’activité professionnelle et ne pas avoir perçu de revenus professionnels depuis au moins un an à la date de la demande ;

- habiter un logement indépendant.

La majoration pour vie autonome (Mva) : 104,77 € par mois

La Mva est versée automatiquement sous certaines conditions : 

- avoir un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 % ;

- bénéficier de l’Aah à taux plein ou en complément d’une pension vieillesse, invalidité ou d’une rente accident du travail ou de l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi) ;

- ne pas avoir d’activité professionnelle ;

- habiter un logement indépendant pour lequel vous bénéficiez d’une aide au logement.

Bon à savoir : si vous travaillez, vous avez peut-être droit à la Prime d’activité
Pour le savoir, utilisez le simulateur. Si vous avez un droit estimé, vous pouvez faire directement votre demande de Prime d’activité en ligne.

Pendant combien de temps pouvez-vous en bénéficier ?

La Cdaph détermine la durée de vos droits qui est renouvelable. L’Aah peut vous être attribuée à partir du mois qui suit le dépôt de votre demande :

- de 1 à 10 ans si votre taux d’incapacité est au moins égal à 80%. Sous certaines conditions, la Cdaph peut vous accorder l’Aah sans limitation de durée.

- de 1 à 5 ans si votre taux d’incapacité est compris entre 50 et 79%.

L’Aah peut vous être versée :

- jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite si votre taux d’incapacité est inférieur à 80 % et si vous remplissez toutes les conditions ;

- au-delà de l’âge légal de départ à la retraite, en complément éventuel de votre pension, si votre taux d’incapacité est au moins égal à 80 %.

Pour éviter une rupture de versement, il est important d’effectuer une demande de renouvellement à la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) 6 mois avant la date de fin de votre droit. Pour cela, prenez rendez-vous avec le médecin chargé d’établir le certificat médical et compléter le formulaire de demande auprès de la Mdph. 

Vous êtes prêt à effectuer vos démarches ?

 

Vous êtes allocataire : 

- Vous devez demander un formulaire à la Mdph. Pour trouver les coordonnées de la Mdph de votre département, vous pouvez consulter cet annuaire. Certaines Mdph proposent des demandes en ligne. Pensez à consulter le site internet de la Mdph de votre département.

- Renvoyez votre dossier avec un certificat médical récent à votre Mdph. La Commission départementale des droits et de l’autonomie (Cdaph) détermine ensuite votre taux d’incapacité. Elle vous communique sa décision ainsi qu'à votre Caf

- La Caf étudie votre demande et peut avoir besoin de documents complémentaires Si les conditions sont remplies, l’allocation est versée automatiquement.

- Si vous avez une activité salariée en milieu ordinaire ou si vous êtes employeur ou travailleur indépendant, vous devez déclarer vos revenus tous les 3 mois vos revenus dans l’Espace Mon Compte

Vous n’êtes pas allocataire : 

- Vous devez suivre les mêmes démarches que les allocataires.

- Vous devez d’abord créer votre Espace Mon Compte pour faire et suivre vos démarches (demande, paiement, date de versement, compléments d’informations demandés par la Caf). 

 

 

À savoir : l'Aah vous permet d’être affilié automatiquement à l’assurance maladie. Vous pouvez également bénéficier, sous certaines conditions, de la réduction sociale téléphonique. Renseignez-vous en appelant le numéro vert 0800 007 726 (appel gratuit depuis un téléphone fixe).

 

Tout comprendre sur l’allocation aux adultes handicapés

L’Aah peut compléter vos ressources pour vous garantir un revenu minimal si vous êtes en situation de handicap. Son montant dépend de votre situation familiale, professionnelle et de vos ressources.

 Consulter cette fiche en Falc (Facile à lire et à comprendre).

Pour qui ?

Vous devez avoir au moins 20 ans.

Quel montant ?

Il dépend de vos ressources.

Quelles conditions ?

Votre taux d’incapacité est déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph).

 

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Pour bénéficier de l’Aah, vous devez : 

- remplir les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales ;

- avoir un taux d’incapacité déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph) au moins égal à 80 % ; depuis le 1er octobre 2021, si votre taux d’incapacité est compris entre 50 et 79 %, votre handicap doit entraîner une restriction importante et durable pour l’accès à l’emploi, reconnue par la Cdaph ;

- avoir au moins 20 ans ; 

- habiter à Mayotte depuis au moins 1 an si vous êtes de nationalité française ou citoyen de l’Union européenne ou depuis 15 ans si vous êtes demandeur de nationalité étrangère avec carte de séjour ;

- ne pas recevoir de pension (vieillesse, invalidité) ou de rente d’accident du travail supérieure ou égale à 476,74 € par mois ;

- avoir des revenus 2020 qui ne dépassent pas le plafond correspondant à votre situation familiale : 

5 419,20 € si vous vivez seul,

8 698,60 € si vous vivez en couple. 

Ces montants sont majorés de 2 709,60 € par enfant à charge

 

Quels montants pouvez-vous percevoir ? 

Le montant maximum de l’allocation aux adultes handicapés est de 476,74 € par mois.

Ce montant varie en fonction de vos ressources si : 

- vous avez des revenus d’activité en Établissement ou service d'aide par le travail (Esat) ou en milieu ordinaire ;

- vous avez seulement une pension (invalidité, retraite, rente d’accident du travail). Vous recevez alors la différence entre le montant de votre pension et le montant maximum de l’Aah. Les pensions d'invalidité, de retraite ou les rentes accident du travail sont versées prioritairement sur l'Aah ;

- vous êtes hospitalisé ou admis en Maison d'accueil spécialisé.

Le complément de ressources : 89,66 € par mois.

Abandonné depuis le 1er décembre 2019, vous pouvez continuer à le percevoir pendant 10 ans sous certaines conditions : 

- avoir un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 % ;

- bénéficier de l’Aah à taux plein ou en complément d’une pension vieillesse, invalidité ou d’une rente accident du travail ;

- avoir une capacité de travail inférieure à 5 % déterminée par la Cdaph ;

- ne pas avoir d’activité professionnelle et ne pas avoir perçu de revenus professionnels depuis au moins un an à la date de la demande ;

- habiter un logement indépendant.

La majoration pour vie autonome (Mva) : 52,39 € par mois.

La Mva est versée automatiquement sous certaines conditions : 

- avoir un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 % ;

- bénéficier de l’Aah à taux plein ou en complément d’une pension vieillesse, invalidité ou d’une rente accident du travail ou de l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi) ;

- ne pas avoir d’activité professionnelle ;

- habiter un logement indépendant pour lequel vous bénéficiez d’une aide au logement.

Bon à savoir : le versement du complément ou de la Mva est suspendu si vous êtes hospitalisé ou en établissement médico-social plus de 60 jours. 

Vous avez peut-être droit à la Prime d’activité ? Pour le savoir, contactez votre Caf.

Pendant combien de temps pouvez-vous en bénéficier ? 

La Cdaph détermine la durée de vos droits qui est renouvelable.

L’Aah peut vous être attribuée à partir du mois qui suit le dépôt de votre demande :

- de 1 à 10 ans si votre taux d’incapacité est au moins égal à 80%. Sous certaines conditions, la Cdaph peut vous accorder l’Aah sans limitation de durée.

- de 1 à 5 ans si votre taux d’incapacité est compris entre 50 et 79%.

L’Aah peut vous être versée jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite si vous remplissez toutes les conditions.

Pour éviter une rupture de versement, il est important d’effectuer une demande de renouvellement à la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) 6 mois avant la date de fin de votre droit. Pour cela, prenez rendez-vous avec le médecin chargé d’établir le certificat médical et compléter le formulaire de demande auprès de la Mdph. 

Vous êtes prêt à effectuer vos démarches ?

 

Vous êtes allocataire / Vous n'êtes pas allocataire : 

- Vous devez télécharger un formulaire de demande d’Aah sur le site www.mdph976.fr/telechargement. Vous pouvez aussi le retirer à la Mdph. Pour trouver les coordonnées de la Mdph de votre département, vous pouvez consulter cet annuaire.

- Une fois complétée et signée, vous devrez adresser votre demande d’Aah et les documents justificatifs soit par courrier (MDPH Mayotte, 8 rue Mariazé, 97600 Mamoudzou), soit par mail (accueil@mdph976),  soit en les déposant au Ccas de votre commune ou directement à la MDPH de Mamoudzou.

- Si vous avez une activité salariée en milieu ordinaire ou si vous êtes employeur ou travailleur indépendant, vous devez déclarer tous les trois mois vos revenus du trimestre précédent dans l’Espace Mon Compte.

 

À savoir :  l’Aah vous permet d’être affilié automatiquement à l’assurance maladie. Vous bénéficiez aussi de l'exonération de la taxe d'habitation et de la réduction sociale téléphonique. 

Je suis bénéficiaire de l'allocation aux adultes handicapés et j'atteins l'âge de départ à la retraite. Que va-t-il se passer pour mes droits ?

Les démarches pour bénéficier de la retraite sont simplifiées pour les personnes atteignant l’âge de 62 ans depuis le 1er juillet 2020.

Nous vous rappelons que les avantages vieillesse sont prioritaires sur votre droit à l’allocation aux adultes handicapés (Aah).

  • Retraite de base

Pour vous guider dans vos démarches, votre caisse de retraite va vous adresser un courrier d’information, auquel sera joint un formulaire de demande de retraite.

Ce qui change : vous n’avez plus de justificatif de dépôt de demande de retraite à adresser à votre Caf.

  • Retraite complémentaire

Vous devez déposer une demande de retraite complémentaire auprès de votre caisse de retraite.

Si votre taux d'incapacité est égal ou supérieur à 80%, vous devrez, ensuite, adresser à votre Caf l’avis de dépôt de votre demande. En l’absence de ce justificatif, votre droit à l’Aah sera suspendu à 62 ans.

À partir de vos 62 ans, vos droits à l’Aah continueront à vous être versés en fonction de votre taux d’incapacité :

  • si vous présentez un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80%, le montant de votre Aah sera recalculé pour compléter éventuellement votre retraite ;
  • si vous présentez un taux inférieur à 80%, votre droit à l’Aah prendra fin à compter du mois de perception de votre retraite.

Attention ! Si vous avez atteint l’âge de 62 ans avant le 1er juillet, vous devez faire votre demande de retraite et envoyer l’avis de dépôt à votre Caf. Si vous dépendez du régime général, vous pouvez faire votre demande de retraite en ligne sur le site de l'Assurance retraite.

J’ai reçu au mois de décembre un courrier de la Caf me demandant de déclarer les revenus de placement de mon foyer fiscal (mes revenus de placement et ceux de mes parents). Pourquoi ? Que dois-je faire ?

Les revenus de placement imposables des allocataires (intérêts, plus-values…) sont pris en compte pour le calcul des montants des prestations versées par la Caf. La Caf reçoit directement les informations de la Direction générale des finances publiques. Elle n’a pas la possibilité de distinguer les revenus de placement des parents, de ceux de la personne allocataire. Aussi, afin que vos seuls revenus soient pris en compte pour le calcul de vos prestations, vous devez renvoyer au plus vite ce courrier complété à votre Caf. Le bon calcul de vos droits en dépend.

Bon à savoir : les contrats épargne handicap font l'objet d'une prise en compte particulière. La rente du contrat épargne handicap souscrit par la personne handicapée pour elle-même doit être déclarée. Elle est prise en compte pour les revenus supérieurs à 1830 € annuels. La rente survie souscrite par un tiers (par exemple un membre de la famille) en faveur de la personne handicapée ne doit pas être déclarée.

À quel organisme dois-je m'adresser pour faire une demande d'allocation aux adultes handicapés ?

La Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) de votre département de résidence peut vous renseigner sur l'ensemble des aides qui peuvent vous être proposées : la prestation de compensation du handicap (Pch), la carte d'invalidité, la carte de priorité pour le stationnement, la carte de station debout pénible, la reconnaissance de travailleur handicapé, le reclassement professionnel et l'allocation aux adultes handicapés (Aah).
Pour bénéficier de l'Aah, demandez un formulaire à la Mdph et renvoyez-le accompagné du certificat médical récent. La Commission départementale des droits et de l'autonomie (Cdpah) déterminera votre taux d'incapacité et sa décision.
Si vous n'êtes pas encore allocataire vous devez créer votre espace avant de télécharger le formulaire.

Quelles sont les ressources à déclarer pour bénéficier de l'allocation aux adultes handicapés ?

Si vous ne travaillez pas, vous n'avez aucune démarche à faire. Le service des impôts nous communique vos ressources.

Si vous travaillez en Établissement et service d'aide par le travail (Esat), vous n'avez pas de démarche à faire. L'Esat nous confirme vos ressources au mois de novembre.

Si vous travaillez en milieu ordinaire (hors Esat), déclarez à la Caf vos ressources tous les trois mois dans votre espace Mon Compte avec votre numéro de sécurité sociale et votre mot de passe.

Je commence à travailler, puis-je continuer à bénéficier de l'allocation aux adultes handicapés ?

Oui, sous certaines conditions, vous pouvez cumuler votre Aah (totalement ou en partie) avec vos revenus d'activité.
Si vous commencez à travailler en Établissement et service d'aide par le travail (Esat), celui-ci nous informe de votre début d'activité.
Si vous exercez une activité salariée ou indépendante (hors Esat) vous devez nous signaler la date de début de votre activité.
La Caf vous adresse une déclaration trimestrielle de ressources à compléter rapidement dans l'Espace Mon Compte avec votre numéro de sécurité sociale et votre mot de passe.

> À savoir : vous avez peut-être droit à la Prime d’activité. Pensez à faire une simulation.

Je n'ai pas envoyé ma déclaration trimestrielle de ressources, allez-vous arrêter de me verser l'allocation aux adultes handicapés ?

Si vous avez oublié de faire votre déclaration trimestrielle de ressources, vous ne recevez que 50 % du montant de votre Aah pendant deux mois. Au-delà, le versement peut être suspendu.

Pour une mise à jour plus rapide, déclarez vos ressources trimestrielles dans l’Espace Mon Compte. Pour vous connecter, munissez-vous de votre numéro de sécurité sociale et de votre mot de passe.

Je ne travaille plus et je suis en invalidité, le montant de mon allocation aux adultes handicapés va t-il changer ?

Oui, il peut changer. Dès réception de la notification de votre pension d'invalidité, la Caf calcule le nouveau montant de votre Aah.

Pour une mise à jour plus rapide, déclarez vos ressources trimestrielles dans l'Espace Mon Compte. Pour vous connecter, munissez-vous de votre numéro de sécurité sociale et de votre mot de passe.

Je réduis mon temps de travail, le montant de mon allocation aux adultes handicapés va t-il changer ?

Oui, le montant de votre Aah peut augmenter si votre temps de travail diminue au minimum de 10% pendant au moins deux mois consécutifs.

Je suis hospitalisé ou placé en maison d'accueil spécialisé, vais-je continuer à recevoir l’allocation aux adultes handicapés ?

Pour une hospitalisation ou un placement en maison d’accueil spécialisé supérieur à 60 jours, le montant de votre Aah n'est pas réduit si :

vous payez le forfait journalier ; vous avez un enfant ou un ascendant (parent, grand-parent...) à charge ; votre conjoint ne travaille pas pour un motif reconnu par la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph).

Je suis sous tutelle, je ne reçois aucun courrier ou document de la Caf, pourquoi ?

Si vous êtes sous tutelle ou curatelle renforcée, tous les courriers / documents de la Caf sont adressés directement à votre tuteur. C'est lui qui se charge de toutes les démarches.

Je travaille et je suis bénéficiaire de l’allocation aux adultes handicapés. Comment est calculée ma Prime d'activité ?

Plusieurs ressources sont prises en compte pour le calcul de la Prime d’activité :

  • les revenus d’activité professionnelle (activité salariée en milieu ordinaire, activité indépendante, activité en Esat) ; les revenus de remplacement (indemnités chômage, indemnités maladie, retraite, pension, etc.) ;
  • les autres revenus imposables (revenus de capitaux, du patrimoine, etc.) ;
  • les prestations et les aides sociales.

> Pour estimer votre droit à la Prime d'activité, vous pouvez faire une simulation.

La Prime d'activité est-elle cumulable avec l’allocation aux adultes handicapés ?

Oui, la Prime d’activité et l'Aah peuvent se cumuler. Dans ce cas, vous devez remplir deux déclarations trimestrielles de ressources, une pour l'Aah et une pour la Prime d'activité, dans l'Espace Mon Compte avec votre numéro de sécurité sociale et votre mot de passe.

> Pour en savoir plus sur vos droits, faites une simulation.

Peut-on cumuler l’allocation aux adultes handicapés et l’allocation de solidarité spécifique versée par Pôle emploi ?

Non, il n'est pas possible de cumuler ces deux allocations.