Achat immobilier : avec ou sans agence, c’est la question !

Vous avez un projet d’acquisition d’un logement et vous hésitez à passer par une agence ou à chercher par vous-même. Pour vous aider dans votre réflexion, le point avec des experts de l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil).

 

En France, une transaction immobilière sur deux s’effectue entre particuliers, sans intervention d’une agence.

Avec la multiplication des portails d’annonces sur Internet, il est en effet devenu très facile, lorsqu’on cherche un bien immobilier existant, de « faire le tour du marché » en quelques clics. Cela en accédant aux annonces publiées par les agences (Seloger en tête) ou par des vendeurs particuliers (Leboncoin est le leader sur ce segment).

Quelle est la valeur ajoutée d’une agence immobilière ? Quels risques prend-on à se lancer dans une acquisition par soi-même ?

 

La procédure d’achat est la même

Pour Romain Bonny, chargé d’études juridiques à l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil), « le choix relève surtout d’une appréciation personnelle. Que l’on passe par une agence, un mandataire, un notaire, ou encore une des néo-agences low-cost qui se multiplient sur le Web – ou que l’on décide de chercher par soi-même, le processus d’achat sera le même et les étapes à respecter sont identiques. Il va falloir faire des visites, négocier le prix en amont, faire une offre d’achat et passer par un notaire pour formaliser l’achat. »

Point important : passer par une agence a un coût, variable, dégressif suivant le prix de vente du bien. Cette commission est répercutée sur le prix de vente et donc payée par l’acquéreur. Mais dans les faits, explique Aurane Sérot, également chargée d’études juridiques à l’Anil, « les propriétaires privés surestiment souvent leur bien pour s’aligner sur le prix des agences. On ne réalise donc pas forcément une bonne affaire en traitant entre particuliers. D’autant que le rôle d’une agence est aussi de tempérer les “appétits“ financiers des vendeurs de biens, en s’appuyant sur leur connaissance du marché local. »

 

Des offres exclusives

L’avantage à se passer d’intermédiaire n’est donc pas financier. Pour Romain Bonny, « l’intérêt à être référencé dans le fichier client d’une agence immobilière est principalement d’avoir accès à des offres exclusives, non diffusées sur les sites d’annonces publics. Et également de se décharger de certaines formalités, comme la préparation du compromis de vente. »


Chercher par soi-même ne présente pas de risque particulier. Mieux vaut néanmoins bien évaluer en amont le budget dont on dispose. Et se renseigner sur ses droits et obligations comme acquéreur ainsi que sur le niveau des prix dans la zone ciblée. Pour cela, il est possible de rencontrer, gratuitement, un conseiller en Adil. Parce qu’un acheteur averti en vaut deux.
 

Mots clés

Mots clés

logement

 ‐ 

argent

 ‐ 

prêt

Ca peut aussi vous intéresser

Logement
Logement
Logement

Article

07.06.2022

Comment créer une jolie terrasse dans un petit espace ?