#Momentdevie : Je prépare mon départ à la retraite

Quelles démarches faire pour ma retraite ? Comment est-elle calculée ? 

Anticipez dès maintenant les changements à venir. 

 

S’informer sur ma retraite 

Des informations sur votre droit de retraite et son estimation vous sont envoyées à partir de vos 35 ans puis tous les 5 ans jusqu’à votre départ en retraite. Ces documents s’appuient sur vos tout au long de votre carrière, mais aussi selon votre nombre d'enfants.  
Pour vous renseigner sur le montant de votre retraite, obtenir votre relevé de carrière ou encore faire une demande de retraite, rendez-vous sur le site : L'Assurance retraite – La retraite de la Sécurité sociale 
 

Se préparer à la retraite 

Outre les informations disponibles en ligne, des réunions relatives à la retraite peuvent être organisées dans votre entreprise, mais également par des partenaires de votre Caisse de retraite (Cci, Cma, Pôle Emploi, Cpam...). 
 

Quand dois-je faire ma demande de retraite ? 

Elle doit être réalisée 4 à 6 mois avant la date de départ souhaitée en vous rendant sur le site service public.frle site de l’assurance retraite ou sur le site du Régime duquel vous dépendez. 
La demande de retraite en ligne permet de faire sa demande auprès de tous les régimes de base et complémentaires. Il est possible également de télécharger le formulaire papier « demande unique de retraite » sur le site de l’assurance retraite. 
  • Si vous êtes bénéficiaire du Revenu de solidarité active (Rsa), de l’Allocation aux adultes handicapés (Aah) ou encore des aides personnelles au logement (Apl), vous devez déclarer, une fois la date du départ fixée, votre nouvelle situation à votre Caf. 
  • Si vous êtes bénéficiaire du Rsa, votre pension de retraite remplace cette allocation. 
  • Pour l’Aah, cette allocation reste complémentaire à votre retraite et vous continuerez à la percevoir après 62 ans si votre taux d’incapacité est supérieur à 80 %. Si ce n’est pas le cas, la retraite remplace l’Aah. 
  • Enfin votre Aide personnelle au logement (Apl) est recalculée selon le montant de votre retraite.  
 

  

Comment être aidé dans mes démarches ? 

Si vous êtes en difficulté dans vos démarches, les équipes France Services vous accompagnent.  
Retrouvez tous les espaces France Services à proximité de chez vous 
Pensez également à vous rapprocher de votre Caisse de retraite ou du Centre communal d’action sociale (Ccas) de votre commune

  
Quelles aides pour les retraités ? 

  • Si le montant de votre retraite est inférieur au minimum vieillesse, vous pouvez obtenir l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) dès 65 ans ou dès 62 ans si vous êtes reconnu inapte au travail. Pour un  Aah ou une personne titulaire d’une pension d’invalidité, l’inaptitude est reconnue d’office. Pour les autres cas, la décision est prise par le Médecin Conseil via un certificat médical. 
  • Vous pouvez demander l’Allocation supplémentaire d'invalidité (Asi) si vous n’avez pas atteint l’âge de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Les personnes en retraite anticipée pour cause de pénibilité ou de handicap peuvent obtenir l’Allocation supplémentaire d’invalidité (Asi). 
  • Les retraités qui vivent dans un Ehpad ou chez un proche accueillant peuvent avoir le droit à l’Aide sociale à l’hébergement (Ash) si leurs ressources sont inférieures au montant des frais d’hébergement. Renseignez-vous également sur les  aides personnelles au logement. 
 

 
Comment s’occuper à la retraite ? 

  • Vous pouvez mettre à profit votre expertise, un savoir-faire au service des autres en rejoignant des associations pour accompagner des jeunes, des demandeurs d’emplois... ou vous engager dans des associations caritatives pour les personnes en difficulté. Ou vous inscrire dans des associations concernant vos centres d’intérêts.  
    Pour en savoir plus, rendez-vous sur le réseau national d'associations de retraités (relaisamical.fr) ou auprès de votre mairie pour découvrir les associations de votre secteur. 
  • La Carsat propose aussi des ateliers du bien-vieillir dans le cadre d’actions de prévention. 
  • Connaissez-vous la cohabitation intergénérationnelle solidaire ? Elle permet aux personnes de plus de 60 ans de louer ou de une partie de leur logement à un jeune de moins de 30 ans en échange d’un loyer modéré. Rapprochez-vous de Générations & Cultures pour découvrir l’initiative “Un toit à partager”.