Retour Nous connaître

Etude Caf - Insee - mars 2022

Le portrait des Néo-Aquitains soutenus par les Caf (annexe chiffrée)
En décembre 2020, 1,2 million de foyers allocataires néo‑aquitains perçoivent au moins une aide des Caf dans les domaines de la petite enfance, de la jeunesse, du logement, de la solidarité et du soutien à l’activité. Ainsi, 2,7 millions de personnes sont couvertes, soit près de la moitié des habitants de la région. Les prestations versées sont majoritairement destinées aux jeunes et concernent le plus souvent des couples avec enfant(s), mais aussi des personnes isolées. Les personnes couvertes vivent plutôt en famille à l’ouest de la région, et seules à l’est. Au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville, l’importance des aides des Caf est encore plus grande : huit habitants sur dix sont concernés. 

Etude Caf - Insee - mars 2022

L'impact de la crise sanitaire sur les bénéficiaires du Rsa (annexe chiffrée).
En 2020, sous l’effet de la pandémie, le nombre de bénéficiaires qui perçoivent le Revenu de solidarité active (RSA) en NouvelleAquitaine est en forte hausse. Il atteint un pic au mois de novembre. Les mesures gouvernementales de soutien aux ménages fragiles freinent les sorties du dispositif alors que la situation difficile du marché de l’emploi, soumis aux contraintes sanitaires, entraîne davantage d’entrées de bénéficiaires. Les territoires néo-aquitains sont tous impactés, mais en particulier ceux orientés vers le tourisme et les territoires les plus ruraux, dans l’est. Avec la reprise de l’activité économique, le nombre de bénéficiaires du RSA chute rapidement dès la fin de l’année. Cette diminution se poursuit en 2021, et le nombre d’allocataires revient en juin à son niveau d’avantcrise. Toutefois, parmi ceux déjà présents avant la crise, la part des plus dépendants aux prestations sociales s’est fortement accrue en un an et demi.

Portrait social - Caf de la Gironde - Février 2022

En Gironde, 807 766 habitants sont couverts par au moins une prestation légale versée par la Caf, soit 51 % de la population totale. Cette part varie de 30 % à 57 % selon les Etablissements public de coopération intercommunale (EPCI).
Le département se caractérise par une forte proportion d’allocataires isolés (sans conjoint ni enfants) : 49 % contre 46 % en France métropolitaine. La Gironde concentre également une forte proportion d’étudiants : 10 % contre 6 % au niveau national.