Les Sdsf en quelques mots

Les schémas et comités départementaux de service aux familles sont reconnus par la loi. Elle leur donne aujourd’hui une base légale et confie sa mise en œuvre au comité départemental des services aux familles (Cdsf). Signé sur une durée de six ans, le schéma départemental des services aux familles (Sdsf) est la pierre angulaire du pilotage des services aux familles sur le territoire « depuis la grossesse jusqu'aux 25 ans de l'enfant, dans le respect des droits et besoins des enfants et de leurs parents ». Ces services comprennent notamment l'accueil du jeune enfant et les services de soutien à la parentalité mais peuvent également être étendus aux structures en faveur de la jeunesse et à l’animation de la vie sociale. 

 

Présidé par le préfet de département et trois vice-présidents

  • la Caf,
  • le conseil départemental
  • un représentant des collectivités territoriales

le Cdsf est une instance de réflexion, de conseil et de proposition. Il réunit 37 membres, représentant les collectivités territoriales, les directions départementales de l’Etat, les acteurs de la protection sociale, l’Education nationale, l’Agence régionale de santé, la Justice, les professionnels, les gestionnaires, et les familles.  

 

Leurs objectifs prioritaires

Maintenir et développer les services aux familles, accompagner les améliorations de la qualité en application de la charte nationale d’accueil du jeune enfant et de soutien à la parentalité sont les objectifs « socles » du schéma.

  • Sur le champ du soutien à la parentalité :  

    • le développement des offres de répit parental ; 
    • l’essaimage des actions de sensibilisation sur les usages du numérique au sein de la famille ; 
    • la création de lieux ressources « parentalité » tels que les maisons des familles, les espaces parents ou encore les maisons des 1 000 jours et le le développement des groupes de paroles, notamment pour les jeunes parents ; 
    • l’accompagnement des séparations, et l’élaboration d’offres spécifiques en matière de prévention, détection et accompagnement des violences conjugales ; 

 

  • sur le champ de la petite enfance :  

    • les solutions d’accueil visant à lever les freins périphériques à l’emploi (Avip, offres en matière d’horaires atypiques) ; 
    • le développement d’actions favorisant la transition vers l’école maternelle.

   

Comment la Caf s'implique-t-elle dans les Sdsf?

Le Sdsf comporte un diagnostic territorialisé de l'offre et des besoins d'accueil, un plan d'actions départemental et une synthèse d'indicateurs communs à tous les départements.  

Les orientations prioritaires des Sdsf et leur déclinaison sont déclinées dans les conventions territoriales globales (Ctg) signées par les Caf avec les collectivités locales. 

Au titre de sa fonction de secrétaire général du Cdsf, la Caf est le pilote opérationnel du SDSF.

 

 

  Bon à savoir:

En première ligne pour animer, coordonner et suivre les travaux du Sdsf, la Caf peut engager, aux côtés de l’ensemble de ses partenaires, des actions de diagnostic, d’ingénierie et de coordination départementale.         

 

Peut-on intégrer d’autres thématiques que la petite enfance et la parentalité ?

Pour garantir un continuum de services aux familles, le Sdsf intègre notamment les thématiques « jeunesse » et “animation de la vie sociale”.  

La Caf peut-elle financer des actions d’animation du schéma  ?

La Caf peut financer des actions de diagnostic, d’ingénierie et de coordination à l’échelon départemental. Plusieurs fonds participaient à leur financement (le volet « pilotage schéma » du fonds de rééquilibrage territoriale (FRT) est mobilisable depuis 2014 / le volet 2 du fonds national de soutien à la parentalité et les fonds du contrat “enfance et jeunesse” (Cej) départemental). Dans le cadre de la présente COG, ces financements sont rationnalisés et mis au service d’un fonction de coordination départementale dédiée à l’animation du schéma