Premiers pas à l’école : comment accompagner les apprentissages


02 Janvier 2017


Education
De 3 à 6 ans, l’enfant vit une période essentielle pour son développement. À son entrée à l’école maternelle, son cerveau est prêt à intégrer de nombreux apprentissages : autonomie, relations sociales, préparation à la lecture… A condition d’y veiller.
article_img
« Quand les enfants commencent l’école, à l’âge de 3 ans, leur plasticité cérébrale est particulièrement importante, explique Marie-Alix Sauvage, psychologue. Cela signifie que plus leur cerveau est stimulé, plus ils mettent en place des circuits neuronaux qui seront utilisés pour tous les apprentissages à venir. » Autant dire que c’est le moment, pour les parents, d’encourager leur développement intellectuel mais aussi physique et sensoriel.
 
Si l’école est le lieu des apprentissages, les parents restent les premiers éducateurs de leur enfant. « Tout ce que les enfants apprennent à la maison leur permet d’être plus réceptifs à l’école. Que ce soit sur le langage ou sur les gestes de la vie quotidienne, les parents ont un rôle important à jouer. Par exemple, en veillant à construire des phrases, à utiliser les mots corrects (sieste) plutôt de des diminutifs (dodo…). Plus un enfant sait s’exprimer, plus il sera facile pour lui d’apprendre. »
 

Les enfants n’ont pas le même rapport au temps

 
Vous pouvez lui apprendre à être autonome en lui montrant comment s’habiller ou boutonner son manteau. « Les parents sont souvent tentés de faire ces gestes eux-mêmes, pour gagner du temps. » Mais les enfants n’ont pas le même rapport au temps que les adultes. « Aussi, il est important de réserver un moment, dix à quinze minutes dans la journée ou une heure pendant le week-end, pour faire les choses au rythme de l’enfant. » Être disponible et encourager son enfant quand il réussit ne peut que l’inciter à persévérer. « Il ne faut pas non plus hésiter à recommencer plus tard si l’enfant n’y arrive pas du premier coup. »
 
Sur le plan des émotions, les parents ont aussi une carte à jouer. « Il est important d’aider son enfant à mettre des mots sur ce qu’il ressent. Quand l’enfant peut identifier s’il est triste, en colère ou content, il apprendra progressivement à le faire chez les autres. Ce sera très bénéfique pour lui dans ses relations. »

 
 
Mots clés : école , éducation , enfants , parent , scolarité

Gratuit:
Abonnez-vous
par thème


Actualités


Articles les plus lus

Aide