Qu’appelle-t-on un enfant précoce ?


10 Novembre 2016


Scolarité
Evaluer les capacités des plus jeunes s’avère parfois difficile. Comment détecter les enfants intellectuellement précoces, en milieu scolaire ou dans l’environnement familial ? Quels sont les signes ? Explications.
article_img
Enfant intellectuellement précoce, à haut potentiel ou encore surdoué… quel que soit son nom, ses capacités dans le raisonnement, la perception ou la relation à l’autre sont au-dessus de celles des enfants de sa classe d’âge. 
 
Fanny Nusbaum a identifié deux profils de haut potentiel : les complexes et les laminaires. Psychologue, chercheur en neurosciences et membre du comité d’experts de l’Association pour les enfants intellectuellement précoces (Anpeip), elle explique : « Les profils complexes ont d’excellentes facultés dans certains domaines – mathématiques, compréhension verbale – mais sont moins à l’aise dans d’autres – immaturité, difficulté d’adaptation. Les profils laminaires, eux, sont plutôt doués dans la plupart des domaines et bien adaptés à leur environnement. »
 
Dès la petite enfance, des signes peuvent révéler un haut potentiel : le bébé regarde avec attention les objets ou visages, il pointe du doigt assez vite, il parle plus tôt que les autres ou utilise un vocabulaire plus riche. En grandissant, il fait souvent preuve d’un humour développé. 
 
L’enfant est aussi hypersensible, très curieux, a des facilités pour apprendre et retenir… Mais il peut aussi présenter des troubles du comportement, provoquer son entourage, ou éprouver des difficultés à se concentrer, à se socialiser.
 

Mesurer le Qi mais pas seulement

 
C’est le rôle du spécialiste de déterminer si l’enfant montre un haut potentiel. Pour cela, il analyse son comportement, son histoire, mesure son quotient intellectuel – possible dès l’âge de 2 ans. Cet examen établit son profil cognitif et indique la probabilité d’un haut potentiel. 
 
Mais les chiffres ne suffisent pas. « Un enfant qui a moins de 130 de Qi peut quand même présenter un haut potentiel. Peut-être était-il fatigué, perturbé. Un déficit d’attention, avec ou sans hyperactivité, peut aussi masquer son haut potentiel », prévient Fanny Nusbaum. Seul le psychologue pourra établir le diagnostic le plus juste.
Mots clés : éducation , enfants , parent , santé , scolarité

Gratuit:
Abonnez-vous
par thème


Actualités


Articles les plus lus

Aide