Ajuster la taille des caractères

Les cours d’été : pour bien commencer l’année !


08 Juillet 2016


Scolarité
Répandus dans de nombreux pays, les cours et autres stages d’été commencent à avoir la côte en France. Quels sont leurs avantages ? Quelques pistes pour vous éclairer.
article_img
Dispensés par des universités, des grandes écoles, certains collèges et lycées, ou par des organismes privés, les cours d’été, stages de pré-rentrée ou de révision, ateliers « méthodologie », séjours à l’étranger et autres campus dédiés affichent des objectifs variés.

Collectifs comme individuels, parfois même proposés par correspondance, ils se déclinent sous différentes formes, et englobent toutes les matières, des langues aux mathématiques.

Certains s’adressent plus particulièrement aux collégiens et aux lycéens qui souhaitent approfondir leurs connaissances dans une matière donnée, renforcer leurs acquis ou venir à bout de leurs lacunes.

Par exemple, le Cned (Centre national d’enseignement à distance) propose un soutien scolaire à distance durant l’été pour les enfants du Cm2 à la terminale. Des colonies de vacances disposent également de formules alliant activités sportives... et révisions.

D’autres cours estivaux accueillent de jeunes bacheliers désireux d’acquérir, entre autres, une méthodologie de travail à toute épreuve avant leurs premiers pas en école de commerce ou d’ingénieurs, de médecine, à Sciences Po ou encore en classes prépas.

L’École supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) organise ainsi un campus d’été, « Egalité des chances », destiné aux jeunes issus d’un milieu modeste qui entrent en classes préparatoires. Les étudiants souhaitant parfaire leurs acquis dans un domaine précis, ou se préparer à un concours ou à un examen peuvent aussi y trouver leur compte.


Gagner en confiance et en méthode


Outre l’amélioration des connaissances, ces cours d’été présentent de nombreux avantages. Ils permettent, non seulement, de gagner en confiance et en motivation, mais aussi en rigueur et en méthode. L’apprentissage y est plus ludique, les horaires généralement plus flexibles, et les professeurs plus accessibles.

De leur côté, les jeunes se montrent plus détendus et réceptifs aux enseignements dispensés. Les formules collectives bénéficient, en outre, d’effectifs plus restreints, tandis que les cours à distance offrent un confort optimal. Les jeunes élèves peuvent, en effet, étudier chez eux, tout en étant encadrés.

Avant d’opter pour l’une de ces solutions, pensez à vous renseigner sur les prix pratiqués, très variables d’un organisme à l’autre, et sur les prestations au programme.

Mots clés : enfants , étudiant , parent , scolarité , vacances

Gratuit:
Abonnez-vous
par thème


Actualités


Articles les plus lus

Aide