Parler des discriminations aux enfants : une démarche citoyenne


11 Septembre 2017


Education
Bien qu’interdites par la loi, les discriminations existent encore. Les expliquer aux plus jeunes permet de les sensibiliser aux difficultés rencontrées par des personnes pour se loger, trouver un travail ou même accéder à certains services.
article_img
Différence de salaire entre un homme et une femme ayant la même fonction, interdiction d’entrer dans une boîte de nuit sous prétexte que l’on est d’origine étrangère, refus de sortie scolaire en raison d’un handicap… les discriminations touchent de nombreux domaines du quotidien. En parler avec les enfants leur permet d’identifier ces inégalités de traitement et de lutter, à terme, contre elles.
 
La France recense vingt-deux critères. Ceux-ci portent sur le sexe, l’origine, la grossesse, l’apparence physique, le handicap, l’orientation sexuelle ou encore l’âge. Ils se manifestent dans divers domaines comme l’accès au travail, au logement, aux soins et services sociaux. Elles peuvent aussi apparaître dans l’accès à des biens et services publics ou privés, comme l’éducation. 

Rémy Fauthoux est professeur d’histoire et géographie dans les Pyrénées. Il y enseigne également l’instruction civique et morale, et aborde la notion de discrimination avec ses élèves dès la classe de sixième. « A 11 ou 12 ans, elle n’a pas énormément de sens pour eux car ils ne l’ont généralement pas vécue. Et ils ont du mal à imaginer que l'on puisse avoir des comportements discriminatoires volontaires. C’est alors assez simple de leur inculquer les valeurs de la République », témoigne le professeur. 
 

Textes, chansons, vidéos…


En grandissant, ils ont le temps d’observer. Pour leur en parler, tous les moyens sont bons. En classe, outre l’étude de textes théoriques, Rémy Fauthoux fait écouter la chanson Des hommes pareils de Francis Cabrel pour les sensibiliser à l’égalité. Il diffuse aussi une vidéo sur les stéréotypes féminins pour démontrer les discriminations qui peuvent en découler. 

Tous ces supports pédagogiques servent à instaurer le débat et faire réfléchir les élèves. Une initiative qui peut aisément se poursuivre à la maison. Vous pouvez discuter avec votre enfant d’un reportage sur le handicap, lire des livres sur le racisme… La sensibilisation est l’affaire de tous.

                                    
Mots clés : droits , école , éducation , enfants , parent

Gratuit:
Abonnez-vous
par thème


Actualités


Articles les plus lus

Aide