Les bienfaits de la musique sur les enfants


09 Octobre 2017


Accès aux loisirs
Lui faire écouter de la musique ou lui apprendre à jouer d’un instrument, la découverte du quatrième art est bénéfique à votre enfant. Son initiation peut s’effectuer dans le cadre familial ou auprès d’un enseignant. Suivez le chef d’orchestre !
article_img
Si la musique est connue pour adoucir les mœurs, elle possède bien d’autres vertus. Dès la grossesse, des études ont démontré que la musique participait à stimuler le cerveau du fœtus, notamment sa mémoire. Plus tard, la musique favorise l’écoute, la concentration, la communication et affine l’ouïe. 

La musique développe aussi les capacités imaginatives et émotionnelles : « Elle apprend à identifier ses émotions, à les valoriser et les repérer chez les autres. Elle permet aussi de collaborer entre êtres humains, de jouer ensemble ou de développer des projets », précise Gilles Delebarre, directeur adjoint du département éducation de la Philharmonie de Paris.

« Il n’y a pas d’âge pour écouter de la musique, mais notre conviction, c’est que la connexion avec celle-ci doit exister le plus tôt possible », affirme Gilles Delebarre. Chacun peut sensibiliser son enfant à cette activité artistique en chantant des comptines ou des berceuses, et en écoutant des musiques variées. 

Par ailleurs, des ateliers d’éveil à la musique existent un peu partout en France. La Philharmonie de Paris propose ainsi des ateliers parents-bébés dès l’âge de 3 mois, avec un intervenant musicien. Les petits manipulent le matériel musical. Ils grattent, soufflent, secouent… tandis que les parents chantent.
 

Des barrières qui tombent


Quand l’enfant grandit, la découverte de la musique peut passer par l’apprentissage du chant ou d’un instrument. Une pratique que le projet Démos, dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale de la Philharmonie de Paris, rend accessible aux enfants des quartiers populaires.

« Dès 7-8 ans, ils apprennent à jouer d’un instrument à raison de quatre heures par semaine pendant trois ans. Un enfant sur deux poursuit cet apprentissage. La musique classique les amène à côtoyer d’autres catégories sociales. Ce sont des barrières qui tombent », explique Gilles Delebarre. Plus que jamais, la musique a une grande portée.
 
Mots clés : éducation , enfants , Famille , loisirs , parent

Gratuit:
Abonnez-vous
par thème


Actualités


Articles les plus lus

Aide