Ajuster la taille des caractères

Des soins dentaires accessibles à tous


17 Juillet 2017


Santé
Près d'un assuré français sur cinq renonce aux soins bucco-dentaires en raison de leur coût. Pourtant, il existe de multiples façons de se soigner, y compris pour les plus démunis. Explications.
article_img
« M'T dents », c’est le dispositif que l’Assurance maladie a mis au point pour les enfants et les jeunes de 6, 9, 12, 15 et 18 ans. Un mois avant la date d’anniversaire de votre enfant, vous recevez une invitation personnalisée, accompagnée d’un bon de prise en charge valable un an pour consulter le chirurgien-dentiste de votre choix. Lors de ce rendez-vous – entièrement gratuit et sans avance de frais pour les enfants de 6 et 12 ans –, le chirurgien-dentiste examine les dents et les gencives de votre enfant et, si besoin, effectue une ou plusieurs radiographies. S’il a besoin de soins, ils sont pris en charge à 100 %.

Les caisses d’Assurance maladie gèrent des centres de santé dentaire qui permettent un accès aux soins à des tarifs modérés. Ces structures pratiquent le tiers payant sur la part obligatoire. Ils soutiennent également les actions de prévention nationales et locales.

Vous attendez un bébé ? Vous avez aussi le droit à un examen bucco-dentaire. Vous pouvez en profiter à partir du quatrième mois de votre grossesse jusqu'au douzième jour après votre accouchement sur présentation du courrier d'invitation. Ce dernier vous est envoyé après réception de votre déclaration de grossesse.
 

Ame, Médecins du monde, Emmaüs solidarité…


L'aide médicale de l'Etat (Ame), attribuée sous conditions de résidence et de ressources, permet, quant à elle, l'accès aux soins aux personnes en situation irrégulière au regard de la réglementation française sur le séjour en France. Parallèlement, Médecins du monde propose des centre d'accueil, de soins et d'orientation (Caso) pour accueillir, soigner et orienter les personnes les plus précaires.

Il existe aussi la Pass (permanence d’accès aux soins de santé), un dispositif visant à lutter contre l'exclusion et créé pour les individus en situation de précarité. Enfin, le Secours populaire et son réseau de « Médecins du Spf », ainsi qu’Emmaüs solidarité, proposent des dépistages bucco-dentaires, des relais santé dans les centres d’accueil ou encore des séances d’éducation à la santé pour les enfants et leurs parents.
 
Mots clés : Assurance maladie , précarité , revenu modeste , santé , solidarité

Gratuit:
Abonnez-vous
par thème


Actualités


Articles les plus lus

Aide