L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh)

L’Aeeh (Allocation d’éducation de l’enfant handicapé) vous aide dans l’éducation et les soins à apporter à votre enfant handicapé. Elle remplace l’Aes (Allocation d’éducation spéciale).

Conditions d’attribution

  • Vous remplissez les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales. Vous avez un enfant handicapé de moins de 20 ans à charge. Votre droit dépend du taux d'incapacité de l'enfant. Ce taux est apprécié par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (Cdaph). Celle-ci se prononce également sur l'attribution de l'allocation, des compléments, et sur leur durée de versement.
     
  • Vous avez droit à l'allocation si votre enfant  :
    • présente une incapacité d'au moins 80%
    • ou présente une incapacité comprise entre 50% et 79%, s'il fréquente un établissement spécialisé ou si son état exige le recours à un service d'éducation spéciale ou de soins à domicile.
    • n’est pas en internat avec prise en charge intégrale des frais de séjour par l’Assurance maladie, l’État ou l’aide sociale.
       

Montant (du 1er avril 2016 au 31 mars 2017)

  • Le montant de base de l’Aeeh s’élève à 130,12 euros par mois.
  • Ce montant peut être majoré par un complément accordé  par la Cdaph qui varie en fonction de plusieurs facteurs : votre éventuelle cessation d’activité professionnelle (totale ou partielle) et/ou l’embauche ou non d’une tierce personne rémunérée et/ou le montant des dépenses engagées du fait de l’état de santé de votre enfant.

Il existe six catégories de complément :

1ère catégorie :   97,59 euros ; 2e catégorie : 264,30 euros ;

   3e catégorie : 374,09 euros ; 4e catégorie : 579,72 euros ;

   5e catégorie : 740,90 euros ; et 6e catégorie :  1 104,18 euros

Une majoration est versée au parent isolé bénéficiaire d'un complément Aeeh lorsque celui-ci est attribué pour recours à une tierce personne, que ce recours soit effectivement assuré par le parent lui même ou par une tierce personne rémunérée à cet effet.

En fonction des catégories, son montant est :

2e catégorie :   52,86 euros ; 3e catégorie :  73,19 euros ;

4e catégorie : 231,77 euros, 5e catégorie : 296,83 euros ; et 6e catégorie : 435,08 euros.
 

Important

Aucune majoration n’est attribuée au titre de la 1ère catégorie.

 

Durée de versement

  • C’est la Commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées qui apprécie l’état de santé de l’enfant ou de l’adolescent et décide de l’attribution de l’Aeeh et de son complément éventuel, pour une durée renouvelable d’un an au minimum et de cinq ans au plus (sauf aggravation du taux d’incapacité).

Depuis le 1er avril 2008, les familles bénéficiaires de l’Aeeh de base ont la possibilité d’opter :

  • soit pour un complément d’Aeeh,
  • soit pour la prestation de compensation du handicap (Pch) versée par le Conseil général.

En plus de ce choix, il est possible de cumuler le complément d'Aeeh avec le troisième élément de la prestation de compensation (versé si vous avez engagé des frais pour l'aménagement du logement ou du véhicule, ou si vous êtes confronté à des surcoûts liés au transport).

Si vous bénéficiez de l'allocation journalière de présence parentale, vous pourrez recevoir en même temps l'Aeeh mais ni son complément ni la majoration pour parent isolé.
 

Pratique

  • La demande d’Aeeh (et éventuellement la demande de prestation de compensation) et les pièces justificatives doivent être adressées à la Maison départementale des personnes handicapées.
  • Si votre enfant est en internat avec prise en charge intégrale de ses frais de séjour, vous pouvez recevoir l’Aeeh pour les périodes où l’enfant est de retour à votre foyer (par exemple petites et grandes vacances ou fins de semaine).
  • Attention, le droit à l'Aeeh est ouvert à partir du mois qui suit le dépôt du dossier.
  • Le bénéfice de l'Aeeh peut, sous certaines conditions, vous permettre d'être affilié à l'assurance vieillesse. 

 

L’Aeeh (Allocation d’éducation de l’enfant handicapé) vous aide dans l’éducation et les soins à apporter à votre enfant handicapé. Elle remplace l’Aes (Allocation d’éducation spéciale).

Conditions d’attribution

Vous remplissez les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales. Vous avez un enfant handicapé de moins de 20 ans à charge. Votre droit dépend du taux d'incapacité de l'enfant. Ce taux est apprécié par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (Cdaph)ou Commission des personnes handicapées (Cph) à Mayotte. Celle-ci se prononce également sur l'attribution de l'allocation, des compléments, et sur leur durée de versement.

 

Vous avez droit à l'allocation si votre enfant  :

  • présente une incapacité d'au moins 80%
  • ou présente une incapacité comprise entre 50% et 79%, s'il fréquente un établissement spécialisé ou si son état exige le recours à un service d'éducation spéciale ou de soins à domicile.Attention : à Mayotte un taux unique de 80% est exigé pour le bénéfice de l'AEEH.
  • n’est pas en internat avec prise en charge intégrale des frais de séjour par l’Assurance maladie, l’État ou l’aide sociale.
     

Montant (du 1er avril 2016 au 31 mars 2017)

  • Le montant de base de l’Aeeh s’élève à 130,12 euros par mois.
  • Ce montant peut être majoré par un complément accordé  par la Cdaph qui varie en fonction de plusieurs facteurs : votre éventuelle cessation d’activité professionnelle (totale ou partielle) et/ou l’embauche ou non d’une tierce personne rémunérée et/ou le montant des dépenses engagées du fait de l’état de santé de votre enfant.

Il existe six catégories de complément :

1ère catégorie :   97,59 euros ; 2e catégorie : 264,30 euros ;

   3e catégorie : 374,09 euros ; 4e catégorie : 579,72 euros ;

   5e catégorie : 740,90 euros ; et 6e catégorie :  1 104,18 euros

Une majoration est versée au parent isolé bénéficiaire d'un complément Aeeh lorsque celui-ci est attribué pour recours à une tierce personne, que ce recours soit effectivement assuré par le parent lui même ou par une tierce personne rémunérée à cet effet.

En fonction des catégories, son montant est :

2e catégorie :   52,86 euros ; 3e catégorie :  73,19 euros ;

4e catégorie : 231,77 euros, 5e catégorie : 296,83 euros ; et 6e catégorie : 435,08 euros.

 

Important

Aucune majoration n’est attribuée au titre de la 1ère catégorie.

Durée de versement

  • C’est la Commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (ou la Cph a Mayotte)qui apprécie l’état de santé de l’enfant ou de l’adolescent et décide de l’attribution de l’Aeeh et de son complément éventuel, pour une durée renouvelable d’un an au minimum et de cinq ans au plus (sauf aggravation du taux d’incapacité).

Depuis le 1er avril 2008, les familles bénéficiaires de l’Aeeh de base ont la possibilité d’opter :

  • soit pour un complément d’Aeeh,
  • soit pour la prestation de compensation du handicap (Pch) versée par le Conseil général.

En plus de ce choix, il est possible de cumuler le complément d'Aeeh avec le troisième élément de la prestation de compensation (versé si vous avez engagé des frais pour l'aménagement du logement ou du véhicule, ou si vous êtes confronté à des surcoûts liés au transport).

Si vous bénéficiez de l'allocation journalière de présence parentale, vous pourrez recevoir en même temps l'Aeeh mais ni son complément ni la majoration pour parent isolé.

 

Pratique

  • La demande d’Aeeh (et éventuellement la demande de prestation de compensation) et les pièces justificatives doivent être adressées à la Maison départementale des personnes handicapées ou (maison des personnes handicapées à Mayotte).
  • Si votre enfant est en internat avec prise en charge intégrale de ses frais de séjour, vous pouvez recevoir l’Aeeh pour les périodes où l’enfant est de retour à votre foyer (par exemple petites et grandes vacances ou fins de semaine).
  • Attention, le droit à l'Aeeh est ouvert à partir du mois qui suit le dépôt du dossier.
  • Le bénéfice de l'Aeeh peut, sous certaines conditions, vous permettre d'être affilié à l'assurance vieillesse. 

 

A quel organisme dois-je m'adresser pour faire une demande d'allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) ?

La Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) de votre département de résidence peut vous renseigner sur l'ensemble des aides qui peuvent vous être proposées : la prestation de compensation, la carte d'invalidité, la carte de stationnement, la carte de station debout pénible, etc. Elle peut aussi vous aider pour l’accompagnement de votre enfant : orientation scolaire, placement en établissement, auxiliaire de vie scolaire…

Demandez un formulaire à la Mdph et renvoyez-le avec un certificat médical récent. Une commission déterminera le taux d'incapacité de votre enfant et vous adressera une notification de décision. La Mdph informera également la Caf de cette décision. 

Mon enfant est handicapé ou gravement malade, de quelles aides puis-je bénéficier ?

Si votre enfant est atteint d’un handicap reconnu par la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph), vous pouvez bénéficier de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh). Cette allocation vous aide pour l’éducation et les soins à apporter à votre enfant handicapé âgé de moins de 20 ans. Elle est versée dès le mois suivant le dépôt de votre demande pour une durée variable d’un an à cinq ans, renouvelable.

Si, du fait d’une maladie grave ou d’un accident, l’état de santé de votre enfant rend nécessaire votre présence à ses côtés pour des soins contraignants, vous pouvez peut-être bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale (Ajpp).

Quel est le montant de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) ?

Le montant mensuel de l’allocation est de 129,99 € (montant à compter d'avril 2014) par enfant. Ce montant est fixe, il n’est pas calculé en fonction des ressources de votre foyer. L’Aeeh est accordée pour une durée variable d’un an à cinq ans, renouvelable.

En plus de l'Aeeh, la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) peut vous accorder un complément financier sous certaines conditions (frais engagés liés à la santé de l’enfant, réduction ou cessation d’activité, embauche d’une tierce personne). Ce complément versé mensuellement peut varier de 97,49 € jusqu’à 1103,08 €.

 

Je perçois l’Aeeh et la dégradation de la santé de mon enfant occasionne des dépenses plus importantes, ai-je droit à une aide supplémentaire ?

Au vu des nouveaux éléments, la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) peut décider de vous accorder un complément. Ce complément, versé mensuellement, peut varier de 97,49 € jusqu’à 1103,08 €.

Dans ce cas, sollicitez rapidement un nouvel examen de votre situation auprès de votre Mdph.

Je vis désormais seul avec mon enfant handicapé, puis-je bénéficier d’une aide supplémentaire ?

Oui, vous pouvez bénéficier d’une majoration spécifique pour parent isolé. Elle peut vous être versée si vous réduisez ou cessez votre activité ou si vous avez recours à une tierce personne.

> Signalez rapidement votre changement de situation dans l’Espace Mon Compte. Pour accéder à Mon compte, munissez-vous de votre numéro allocataire et de votre code confidentiel, indiqués sur les courriers de votre Caf.

Mon enfant est placé dans un internat et revient les week-ends et pendant les vacances, puis-je bénéficier de l'allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) ?

Oui, la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) peut décider de vous accorder l’Aeeh pour les périodes de retour de votre enfant au foyer (week-ends, congés scolaires).

Demandez un formulaire à la Mdph et renvoyez-le avec un certificat médical récent.

Pendant combien de temps puis-je recevoir l'allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) ?

L’Aeeh peut vous être accordée par la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) dès le mois suivant le dépôt de votre demande. Elle est accordée pour une durée variable d’un an à cinq ans, renouvelable.

L’Aeeh peut être versée jusqu’aux 20 ans de l’enfant.

Mon enfant va avoir 20 ans et je perçois l'allocation d’éducation de l’enfant handicapé, que devons-nous faire ?

Quelques mois avant ses 20 ans, votre enfant devra déposer une demande auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) pour bénéficier de l’allocation aux adultes handicapés.

Selon le taux d’incapacité reconnu par la Mdph, il pourra bénéficier personnellement de l’allocation aux adultes handicapés (Aah) à la suite de l'allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh). 

N’attendez pas ses 20 ans pour faire les démarches auprès de la Mdph : ses droits en dépendent !


Etes-vous satisfait des informations données dans cette page ?

Cochez la case correspondant à votre choix : *




Merci. Vous pouvez aussi nous laisser un commentaire.


Ce commentaire est anonyme, il nous aidera uniquement à améliorer le contenu de cette page.

Aucune réponse ne vous sera faite.
Pour toute question sur votre situation ou votre dossier, utilisez la rubrique Contacter ma Caf

Aide