Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

Rachat de trimestres retraite : mode d’emploi

Pour prendre votre retraite à taux plein, vous devez avoir cotisé un certain nombre de trimestres. À défaut, il est possible de racheter jusqu’à 12 trimestres afin de réduire, voire supprimer, une décote. Une opération à bien soupeser.

 

Prêt pour la retraite ? Armez-vous d’une calculatrice ! De manière générale, pour percevoir la meilleure pension possible (dans le privé, 50% de la moyenne des salaires des 25 meilleures années), il faut avoir au moins 62 ans et avoir cotisé un nombre de trimestres variable selon l’année de naissance : 172 pour les personnes nées à partir de 1973, par exemple. Comme chaque trimestre manquant diminue le montant de la pension à percevoir, nombre de salariés choisissent de travailler quelques années supplémentaires.
 

Le coût d’un trimestre

Cependant une alternative existe :  il est possible de racheter jusqu’à 12 trimestres. « L’option de rachat – également appelé “versement pour la retraite“ – est ouverte aux assurés âgés de 20 à 66 ans. Elle se fait principalement au titre des années d’études supérieures ou d’années incomplètes (c’est-à-dire validées par moins de quatre trimestres) », explique Philippe Bainville, expert au sein de l’Assurance retraite. Depuis 2015, certaines périodes d’apprentissage, de stage scolaire ou d’activité en tant qu’assistance maternelle peuvent aussi faire l’objet de rachat de trimestres.

Selon les règles actuelles, il faut compter entre 1 055 € et 6 015 € pour acquérir un trimestre. Son coût est calculé à partir de l’âge auquel il est acheté (plus l’assuré est jeune, moins le tarif est élevé), du revenu moyen des trois dernières années et de l’option de rachat retenue. « Il existe en effet deux possibilités : le rachat “au titre du taux seul“ ou “au titre du taux et de la durée d’assurance“. La seconde formule étant la plus avantageuse, elle est aussi plus coûteuse », précise l’expert. Quelle que soit l’option choisie, le versement pour la retraite ne permet cependant pas de partir avant d’avoir atteint l’âge légal.
 

Affiner son projet

Un simulateur depuis son espace personnel sur le site de l’Assurance retraite peut offrir une première estimation du coût du rachat de trimestres et de l’impact sur son futur niveau de vie. « En sachant que les jeunes actifs, les apprentis et les assistants maternels peuvent bénéficier de tarifs plus abordables », souligne Philippe Bainville.

Pour des informations plus détaillées, il est également possible de demander un devis à sa caisse vieillesse. Cette procédure totalement gratuite permettra de savoir exactement à quoi s’attendre avant de s’engager. Une fois la décision prise, les démarches s’effectuent directement auprès de la caisse de retraite, qui propose un calendrier de paiement, comptant ou échelonné. Donc, il n’est pas question d’attendre l’âge de la retraite sans s’y préparer : ça commence dès les premières expériences professionnelles !
 

Mots clés

Mots clés

retraite

 ‐ 

démarches

 ‐ 

travail

Ca peut aussi vous intéresser

Vie professionnelle
Vie professionnelle
Vie professionnelle

Article

20.07.2022

Comment décrocher son premier emploi ?