Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

L’intelligence émotionnelle, une richesse dès l’enfance

L’intelligence, ce n’est pas seulement avoir une bonne capacité à raisonner. C’est aussi savoir réguler et comprendre ses émotions, ainsi que celle des autres. Une intelligence « naturelle » qui se cultive dès le plus jeune âge.

 
Tout le monde connaît le quotient intellectuel (QI), mais avez-vous déjà entendu parler de l’intelligence émotionnelle (IE) ? La psychothérapeute Isabelle Filliozat explique : « L’intelligence émotionnelle, c’est non seulement avoir la capacité de se connaître soi-même et d’exprimer ce que l’on ressent, mais aussi comprendre les émotions des autres. »

Popularisé il y a une trentaine d’années par le docteur en psychologie clinique américain Daniel Goleman, ce concept montre que les émotions, comme la colère, la peur, la tristesse, la joie, le dégoût ou la surprise, sont en fait indispensables à notre bonne santé psychique. La bonne nouvelle, c’est que l’intelligence émotionnelle, ça se cultive.
 

Une compétence à entretenir

L’enjeu est de taille : de cette forme d’intelligence du cœur dépend l’habileté de nos enfants à entrer en relation avec les autres et à construire du lien. Alors comment entretenir cette compétence ? « Ça commence très tôt, estime Isabelle Filliozat. Dès la grossesse, le fœtus peut ressentir le stress de la maman. Quand ça arrive, on peut parler à haute voix à son bébé. Cela nous aide à nous tempérer et le libère par la même occasion. »

Chez les nourrissons aussi, il est possible de réguler les émotions. « Lorsque son bébé pleure, mieux vaut éviter de laisser ses appels sans réponse et le sécuriser. Etre à ses côtés et lui parler, tout en essayant de trouver ce qui ne va pas, permet de s’accorder à lui », explique-t-elle.

Au cours de l’enfance, ayons les bons réflexes. « Quand un enfant est traversé par une émotion, accompagnons-le et écoutons-le, ajoute-t-elle. Ne lui nions pas le droit d’éprouver ce qu’il éprouve. » Le secret, c’est l’empathie à son égard.
 

Chercher à ressentir leurs émotions

Si vous en ressentez le besoin, des professionnels formés à l’intelligence émotionnelle sont à votre écoute. Il s’agit de consultants en coaching parental ou de psychothérapeutes qui travaillent notamment sur les émotions, la régulation des réactions émotionnelles et affectives, le développement de l’empathie...

« Quand on est démuni face à l’intensité émotionnelle de ses enfants, on peut s’asseoir près d’eux et simplement chercher à ressentir leurs émotions, cela suffit parfois à les rassurer », observe Isabelle Filliozat. Cette capacité à comprendre ses enfants leur donne le meilleur exemple pour leur vie future. De quoi les aider plus tard à se faire comprendre, à avoir des réactions adaptées à la maison, au travail et dans leurs rapports aux autres.
 
Mots clés

Mots clés

éducation

 ‐ 

Famille

 ‐ 

enfants

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

29.07.2022

Ménorragies : des troubles complexes