Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

Comment limiter l’impact chômage sur sa retraite ?

Vous êtes indemnisé par Pôle emploi, proche de la retraite et vous vous posez des questions : quelles sont les conséquences quant au versement de l’allocation chômage ? Comment obtenir une retraite à taux plein ? Explications.

 

Les chiffres en témoignent. Les perspectives de retrouver un emploi s’éloignent à mesure que l’on avance en âge. De fait, il n’est pas rare qu’un senior au chômage n’ait d’autre choix que d’attendre le statut de retraité. « Beaucoup sont inquiets et se demandent si, en plus de perdre du pouvoir d’achat immédiat, leur futur niveau de vie en pâtira », témoigne Philippe Bainville, expert à l’Assurance retraite.

Consciente des difficultés, l’Assurance chômage a donc adapté ses droits à cette situation particulière. Ainsi, un demandeur d’emploi de plus de 55 ans peut recevoir une allocation chômage pendant trois ans contre deux ans à deux ans et demi pour les chômeurs âgés de 53 à 55 ans.


Le maintien des droits

Un dispositif a également été mis en place afin de faciliter la transition entre les allocations chômage et la retraite. Si le senior a le nombre de trimestres nécessaires (entre 165 et 167 ans selon son âge) pour bénéficier du taux plein à 62 ans, c’est-à-dire l’âge légal de la retraite, Pôle emploi cessera de l’indemniser, même s’il n’est pas arrivé au bout de ses trois ans d’indemnisation. « Votre pension prendra alors automatiquement le relais de l’Assurance chômage, indique le conseiller. Pensez à bien demander la liquidation de votre retraite auprès de votre caisse d’assurance, quatre à six mois à l’avance, pour éviter toute rupture dans vos droits ».

À l’inverse, si le senior a 62 ans (au chômage depuis 59 ans), et a épuisé ses droits à une indemnisation avant de faire valoir sa retraite à taux plein, il pourra bénéficier sous conditions du maintien du droit aux allocations tant qu’il ne peut pas faire valoir une retraite à taux plein (ou à défaut jusqu’à 67 ans au plus tard). « Durant cette période, vous continuerez à accumuler des trimestres et des points pour votre retraite calculés sur la base de votre dernier salaire », détaille-t-il.


Est-ce que le chômage compte pour la retraite

Si le senior est au chômage avant 59 ans, ses indemnisations par Pôle emploi s’arrêteront avant ses 62 ans. Non seulement, il ne pourra pas profiter du dispositif du maintien des droits, mais il risque de connaître une période de chômage non indemnisée s’il ne remplit pas les conditions pour bénéficier de l’allocation de solidarité spécifique (Ass)*. « À vous de faire le calcul entre ce que vous touchez au chômage et le montant de votre retraite que vous pouvez percevoir si vous avez une décote », poursuit Philippe Bainville.

Selon les cas, il sera peut-être judicieux de reprendre une activité - même de courte durée (au minimum quatre mois) - pour recharger ses droits, ou bien de vérifier si l’on est éligible à la retraite anticipée. Autre possibilité : racheter des trimestres ou négocier avec son employeur la date de son licenciement pour permettre de prolonger là-encore ses droits.


Dans tous les cas, il faut savoir que les périodes de chômage indemnisé sont assimilées à des périodes d’assurance. Elles comptent donc pour la retraite - un trimestre est validé tous les 50 jours de chômage dans la limite de quatre trimestres par an. Les périodes de chômage non indemnisé peuvent aussi compter, sous certaines conditions.

 

* [Lien : https://www.pole-emploi.fr/candidat/mes-droits-aux-aides-et-allocati/aides-financieres-et-autres-allo/autres-allocations/lallocation-de-solidarite-specif.html]

 

Mots clés

Mots clés

demandeur d'emploi

 ‐ 

retraite

 ‐ 

seniors

Ca peut aussi vous intéresser

Vie professionnelle
Vie professionnelle
Vie professionnelle

Article

20.07.2022

Comment décrocher son premier emploi ?