Une prime à la naissance pour bien accueillir bébé ! | caf.fr

Allez au contenu, Allez à la navigation

Caf

Accueil > Vies de famille > Futur parent > Une prime à la naissance pour bien accueillir bébé !

Version imprimable

Abonnement au service d'alerte mél


Renseigner votre adresse mél, votre code postal et cocher les thèmes qui vous intéressent. Vous recevrez une notification à chaque nouvelle publication.



(si vous souhaitez recevoir les articles de votre CAF):



Les thèmes disponibles:


06 février 2017

Une prime à la naissance pour bien accueillir bébé !

Naissance
Versée par la Caf, la prime à la naissance permet aux parents de faire face aux dépenses liées à l'arrivée d’un enfant. Elle s’inscrit dans le cadre des aides proposées au titre de la Paje (prestation d'accueil du jeune enfant). Présentation.
article_img
Cumulable avec d’autres allocations de la Caf, la prime à la naissance est soumise à conditions. D’un montant de 923,08 euros*, elle vous est versée en une seule fois, après l’arrivée de bébé. En cas de naissances multiples, elle est versée autant de fois que le nombre d’enfants.

Plusieurs critères en conditionnent l'attribution : vous devez avoir adressé à la Caf et à la Cpam (Caisse primaire d’Assurance maladie) votre déclaration de grossesse au plus tard dans les quatorze premières semaines. Si votre médecin traitant a déclaré votre grossesse à la Caf, vous n’avez pas de démarche à effectuer.

Pour bénéficier de la prime à la naissance, un couple avec un enfant, ne percevant qu’un seul revenu d’activité, doit justifier de revenus inférieurs à 35 872 euros*. S’il a deux enfants, ce plafond passe à  42 341 euros*, puis à 48 810 euros* s’il en a trois.
 

Déclarer la naissance dans l’espace « Mon Compte »


Pour les parents isolés ou les couples disposant de deux revenus d’activité, le seuil à ne pas dépasser est de 45 575 euros* s’ils n’ont qu’un enfant. Pour deux enfants, les ressources ne doivent pas excéder 52 044 euros* et, pour trois, 58 813 euros*. Quel que soit le cas de figure, ces seuils sont majorés de 6 469 euros* pour chaque enfant supplémentaire. Vous pouvez estimer vos droits en quelques clics sur le site caf.fr.

Si vous ou votre médecin avez transmis à la Caf votre déclaration de grossesse dans les délais impartis et êtes déjà allocataire, il vous suffit de l’informer de la naissance prochaine de votre enfant dans votre espace « Mon Compte ». Votre caisse étudiera ensuite votre droit à la prime. Si vous n’êtes pas allocataire, il convient d’en faire la demande.

* Plafonds de ressources 2015 en vigueur du 1er janvier au 31 décembre 2017

 
Mots clés : enfants , grossesse , naissance , parent , prime à la naissance