Ajuster la taille des caractères

Enfance et jeunesse


Partager


Les Caf accompagnent les moments importants de la vie des familles : elles leur versent des prestations pour les aider à financer l’éducation et les loisirs de leurs enfants.
 

Les allocations familiales

Elles sont versées de façon universelle à toutes les familles ayant au moins deux enfants à charge de moins de 20 ans (dès le premier enfant dans les Dom).
 

Le complément familial

Soumis à condition de ressources, il vient s’ajouter aux allocations familiales. Pour les familles d’au moins 3 enfants âgés de plus de 3 ans.
 

L’allocation de rentrée scolaire (Ars)

Elle a pour objectif d’aider les familles modestes à faire face aux dépenses occasionnées par la rentrée scolaire. Elle est accordée, sous condition de ressources, pour des enfants scolarisés âgés de 6 à 18 ans.
Des dispositifs d’action sociale viennent compléter cet ensemble de prestations.
 

Les aides au temps libre

Les Caf favorisent l’accès des enfants et des jeunes aux loisirs et aux vacances :

  • elles contribuent au financement des accueils de loisirs sans hébergement (Alsh) ;
  • elles soutiennent les départs des familles modestes, notamment grâce au service Vacaf (Vacances Caf) qui leur propose des hébergements pour leurs vacances.


Ces aides prennent  des formes différentes :

  •  subventions de fonctionnement  à des partenaires qui gèrent des équipements (accueils de loisirs, centre de vacances) nommées prestations de service (Ps) ;
  •  subventions de fonctionnement par le biais du Cej pour les enfants de 6 à 18 ans ;
  •  aides financières individuelles (Afi) versées directement aux familles.

 

L’accompagnement de la fonction parentale

Des dispositifs spécifiques viennent en soutien des familles pour :

  • apporter aux parents un appui par la création et le renforcement des liens sociaux, dans le cadre des réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents (Reaap) ;
  • prévenir la rupture du lien familial et favoriser l’entente dans l’intérêt de l’enfant, grâce à la médiation familiale ou à des espaces de paroles dédiés aux parents séparés ;
  • favoriser la qualité du lien d’attachement parents-enfants en s’appuyant sur les lieux d’accueil enfant-parents (Laep) ;
  • renforcer le lien entre familles et écoles en contribuant au financement des contrats locaux d’accompagnement à la scolarité.
Aide