Ajuster la taille des caractères

Enquête prime d'activité


Partager


La caisse d'Allocations familiales (Caf) réalise chaque trimestre une enquête téléphonique auprès d'un échantillon de bénéficiaires de la prime d’activité afin d’améliorer sa connaissance du public. L’objectif est de mieux appréhender les trajectoires professionnelles et familiales des allocataires de cette nouvelle prestation. Cette enquête a uniquement des finalités d'études et de statistiques et les données recensées ne peuvent en aucun cas être utilisées pour l'analyse du dossier des personnes ayant accepté d'y participer.

Il s’agit notamment de savoir quels sont les changements professionnels qui ont conduit à l’entrée / la sortie de la prestation, avec des informations sur les caractéristiques d’emploi des bénéficiaires de la prime d’activité (emploi à temps partiel ou à temps plein, type de contrat...).

L’enquête téléphonique est réalisée par le service national d’appui à la réponse téléphonique de la branche Famille. Elle dure entre 10 et 15 minutes.

Les allocataires sont sollicités par mail environ 15 jours avant d’être contactés par téléphone. Ils ont la possibilité de refuser de répondre à l’enquête.

Cette enquête trimestrielle est réalisée au moins quatre fois. Pour chaque enquête, 3 000 allocataires sont interrogés (les allocataires sont différents d’une enquête sur l’autre) : 1 000 allocataires qui perçoivent la prime d’activité un mois donné et ne la percevaient pas le mois précédent (« entrants ») et 2 000 allocataires qui ne perçoivent plus de prime d’activité un mois donné mais la percevaient le mois précédent (« sortants »).

La première enquête téléphonique a lieu du 10 au 25 avril 2017. Au préalable, une enquête-test a lieu sur un volume restreint d’allocataires (300), du 10 au 24 mars 2017.

Un dossier auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a été rédigé et inscrit au registre. Cette enquête construite à des fins d'études et de statistiques est en conformité avec l'ensemble des règles fixées par la loi Informatiques et Libertés.
 


 

Aide