Edito


23 Octobre 2017

Partager


2017, année charnière pour la branche Famille

Daniel Lenoir, directeur général et Jean-Louis Deroussen, président du Conseil d'administration  

 

La branche Famille de la Sécurité sociale célèbre cette année ses 50 ans. Un anniversaire qui nous invite à jeter un œil dans le rétroviseur, mais aussi et surtout à nous tourner vers l’avenir. L’année 2017 est celle de la fin de notre Convention d’objectifs et de gestion (Cog) : un bilan  est en cours de réalisation qui met en évidence les progrès considérables réalisés depuis quatre ans en matière d’accès au droit, de développement des services aux familles, notamment dans le domaine de la petite enfance, de la parentalité et des activités périscolaires.

Elle est aussi l’année de la préparation de la future Cog. Cette préparation a commencé avec un séminaire du conseil d'administration de la Cnaf sur les axes stratégiques de la branche Famille : l’occasion de nous pencher sur les grands projets issus des orientations stratégiques, autour du nouveau modèle de production et de relation de services, du développement des outils de régulation de l’offre de services aux familles et du soutien à l’investissement social. Deux principaux thèmes ont particulièrement donné lieu à réflexion, en lien avec notre rôle de régulateur des politiques publiques : la petite enfance et la jeunesse, un accès aux droits qui repose sur le numérique et sur l’accueil personnalisé.

Avant ces journées de travail, le Conseil d’administration de la Cnaf a eu l’honneur d’accueillir madame Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, notre ministre de tutelle. Une opportunité pour insister sur la nécessité de mettre en œuvre une Cog suscitant l’adhésion, équilibrée, fruit d’une négociation ouverte et responsable, évitant à la fois l’immobilisme et les exigences irréalistes. A l’occasion de cette visite, la ministre a annoncé le souhait du gouvernement de nommer un nouveau directeur de la Cnaf qui puisse mettre en œuvre la future Cog et soit directement impliqué dans sa préparation. Vous pourrez lire dans ce numéro de la Lettre des Allocations familiales un bilan des quatre dernières années, qui ont vu de nombreuses actions menées :

- de multiples réformes mises en œuvre dont  la création de l’Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires (Aripa) ;

- le tournant du numérique, dans les relations avec les allocataires comme avec les partenaires ;

- l’harmonisation des pratiques des Caf et les efforts de gestion sans précédent, auxquels toutes les caisses ont contribué ;

- la promotion des valeurs du vivre ensemble, synthétisées dans notre charte de la laïcité.

Des actions et projets qui, nous le souhaitons tous, seront poursuivis dans les 50 prochaines années.

Aide