Ajuster la taille des caractères

Jeunesse


Partager


 

Comment accueillir les 3-17 ans ?

 

 

La Caf soutient les structures d'accueil en versant des subventions de fonctionnement et/ou d’investissement.
Elle participe également aux projets inter-institutions pour l'animation de la vie sociale des jeunes.

 

1. L’Accueil de loisirs sans hébergement (Alsh, ex-Clsh) des 3-17 ans

> Pour percevoir la prestation de service, complétez les documents joints
 

Loisirs et temps libre pour les jeunes

Les accueils de loisirs sont des structures de loisirs éducatifs pour les enfants scolarisés et les jeunes, fonctionnant généralement pendant l'année scolaire, sur le temps extra-scolaire le mercredi et/ou le samedi, pendant les congés des petites et grandes vacances scolaires.

Ils sont organisés le plus souvent par des Associations ou des Collectivités territoriales (Communes, Communautés de communes) et parfois par des Comités d’entreprise. Les Alsh doivent répondre aux conditions suivantes :
L'existence d'un projet éducatif présentant :

  • les objectifs éducatifs visés ;
  • les modalités générales de fonctionnement du centre ;
  • les activités possibles réalisables qui pourraient être proposées aux enfants.

L'existence d'une équipe d'animation qualifiée composée d'animateurs placés sous l'autorité d'un directeur.

Un effectif d'inscrits minimum de 8 enfants et un maximum de 300 enfants. Le gestionnaire ne perçoit les aides Caf que pour les – de18 ans.

En savoir plus sur les Alsh

 

2. L’Accueil péri-scolaire

> Pour percevoir la prestation de service, complétez les documents joints

Les enfants qui fréquentent l'école maternelle ou primaire sont accueillis avant et/ou après la classe. La plupart du temps, l'accueil est assuré dans les locaux scolaires.
Les horaires sont fixés en fonction des heures d'ouverture et de fermeture de l'école. La Caf participe au financement de ces accueils.

 

> Pour un accueil de qualité sur les temps périscolaires en maternelle, consultez la fiche technique.

 

 

3. L'aide pour le Bafa

La Caf peut financer le stage d'approfondissement

 

Les conditions d'attribution :

  • Aucune condition de ressources
  • Pour toute personne résidant en Gironde au moment de l'inscription au stage
  • Montant de 91,47 € ou 106,71 € pour la spécialisation petite enfance
  • Etre inscrit pour le stage ou l'avoir réalisé dans un organisme habilité par le Ministère de la jeunesse et des sports au plan national, régional ou départemental.
  • La demande doit être effectuée dans un délai de 3 mois suivant l'inscription.

Les documents à produire :
 

  • La demande intégralement complétée par le demandeur et le(s) organisme(s) de formation. Les demandes sont disponibles auprès de ces organismes.
  • Relevé d'identité bancaire, postal ou épargne du jeune ou celui des parents avec procuration.
  • Photocopie lisible d'une pièce d'identité.

Contacts

Pour toute demande

 

4. La Charte départementale jeunesse et le Schéma départemental jeunesse

Des actions concertées pour la jeunesse

 

La Caisse d’Allocations familiales, L’État (Direction départementale de la Cohésion sociale), l’Inspection académique et la Mutualité sociale agricole de la Gironde ont signé en 2006 une Charte départementale de la Jeunesse autour des valeurs de la République.  

L’objectif est d’apporter une réponse concertée, mieux adaptée aux jeunes et en lien avec chaque Commune ou Communauté de communes.

De cette Charte est né le Schéma départemental Jeunesses 2010-2015. Celui-ci a été renouvelé en 2016, dans sa partie stratébique, pour la période 2016-2021. Dans ce cadre, les appels à projets jeunes permettent à ce public de s’engager dans la vie locale et d’exprimer leur créativité grâce au soutien de la Caf.

Les projets retenus s’adressent aux jeunes de tous milieux sociaux, prioritairement âgés de 13 à 17 ans révolus avec une attention particulière aux jeunes issus des zones urbaines sensibles et des territoires ruraux.

En savoir plus...

 

5. Le Schéma départemental des services aux familles

 

6. Les appels à projet pour les 11-17 ans et les 13-25 ans

Favoriser l'autonomie et les initiatives

 

La Caf de la Gironde, la Direction de la Cohésion sociale, le Conseil Général, l’Inspection Académique et la Mutualité Sociale Agricole financent des projets conçus pour les jeunes et réalisés par eux-même.

En tant qu’association ou collectivité, vous pouvez les accompagner dans leurs réalisations et les encourager à déposer leur(s) propre(s)dossier(s), à partir d'un formulaire commun sur le site du Conseil Général 33, pour les projets présentés :

  • soit par des structures : appels à projet "structures jeunesses" ouvert du 1er mars au 30 avril 2015,
  • soit par des jeunes eux-mêmes ou constitués en junior-association pour les projets "initiatives jeunes" : appel à projet ouvert à l'année.

 
Ces projets portent sur les thèmes suivants :

  • la solidarité locale ou internationale (ex : aide d’urgence, éducation au développement) ;
  • la citoyenneté (ex : protection de l'environnement et développement durable) ;
  • l’élaboration de projets de départ en vacances et de loisirs ;
  • l’élaboration de projets culturels et sportifs...

 

Conditions, candidatures et inscriptions :

 

7. La réforme des rythmes éducatifs ou scolaires

Lancée en juillet 2012 par le gouvernement la réforme a pour objectif de «faire de l’école un lieu de réussite, d’autonomie et d’épanouissement pour tous ; un lieu d’éveil à l’envie et au plaisir d’apprendre, à la curiosité intellectuelle, à l’ouverture d’esprit, à l’éducation sensible ».
Elle se traduit par un meilleur équilibre des temps de l’enfant en permettant une meilleure continuité entre temps scolaire et périscolaire et en favorisant la mise en place d’activités à caractère sportif, culturel ou artistique. la réforme des rythmes éducatifs modifie l’organisation des temps de l’enfant à partir de la rentrée 2013, en 2014 toutes les communes devront l’appliquer dans les écoles maternelles et élémentaires.

Dans le cadre de la nouvelle COG 2013-2017, la branche Famille s’est engagée à contribuer à la mise en œuvre de la réforme des rythmes éducatifs. Elle participe financièrement au fonds d’amorçage de l’Etat doté de 62 millions € en 2014 et verse une Aide spécifique rythmes éducatifs (Asre) qui couvre exclusivement les trois heures dégagées par la réforme.
Parallèlement, les Caf poursuivent leur soutien aux accueils de loisirs déclarés auprès des services départementaux de la jeunesse* au moyen de la prestation de service aux accueils de loisirs, de jeunes, de scoutisme, sans hébergement (Ps Alsh) et le contrat « enfance et jeunesse» (Cej).

En savoir plus...

 

8. Vos contacts

Aide