Le prêt à l’amélioration de l’habitat (Pah) | caf.fr

Allez au contenu, Allez à la navigation

Caf

Accueil > Aides et services > S'informer sur les aides > Logement et cadre de vie > Le prêt à l’amélioration de l’habitat (Pah)

Version imprimable

Le prêt à l’amélioration de l’habitat (Pah)

Le prêt à l’amélioration de l’habitat

  • Vous êtes locataire ou propriétaire de votre résidence principale. Vous souhaitez entreprendre des travaux de réparation, d’amélioration, d’assainissement ou d’isolation thermique (à l’exclusion des travaux d’entretien (papiers, peintures…).

Si vous êtes déjà bénéficiaire d’une prestation familiale, vous pouvez obtenir un prêt à l’amélioration de l’habitat. En revanche, vous ne pourrez pas y prétendre si vous ne percevez que l’Als, l’Apl, l’Aah, le Rsa.

Le montant du prêt peut couvrir jusqu’à 80 % des dépenses prévues, dans la limite de 1 067,14 euros. Son taux d’intérêt est de 1 %. Il est remboursable par fractions égales en 36 mensualités maximum. Le prêt est versé par moitié à la signature du contrat sur présentation du devis et à l’achèvement des travaux sur présentation de la facture.

Un prêt à l’amélioration du lieu d'accueil (Pala)à taux zéro d’un montant de 10 000 euros maximum peut également être accordé, sous conditions, aux assistants maternels, qu’ils soient allocataires ou non. Ce prêt est destiné à financer des travaux soit au domicile de l'assistant(e) maternel(le) soit dans une maison d'assistant(e) maternel(le). Ces travaux doivent avoir pour objectif d'améliorer l'accueil, la santé ou la sécurité des enfants accueillis.

Le prêt à l’amélioration de l’habitat

  • Vous êtes locataire ou propriétaire de votre résidence principale. Vous souhaitez entreprendre des travaux de réparation, d’amélioration, d’assainissement ou d’isolation thermique (à l’exclusion des travaux d’entretien (papiers, peintures…).

Si vous êtes déjà bénéficiaire d’une prestation familiale, vous pouvez obtenir un prêt à l’amélioration de l’habitat. En revanche, vous ne pourrez pas y prétendre si vous ne percevez que l’Als, l’Aah, le Rsa.

Le montant du prêt peut couvrir jusqu’à 80 % des dépenses prévues, dans la limite de 1 067,14 euros. Son taux d’intérêt est de 1 %. Il est remboursable par fractions égales en 36 mensualités maximum. Le prêt est versé par moitié à la signature du contrat sur présentation du devis et à l’achèvement des travaux sur présentation de la facture.

Un prêt à l’amélioration du lieu d'accueil (Pala)à taux zéro d’un montant de 10 000 euros maximum peut également être accordé, sous conditions, aux assistants maternels, qu’ils soient allocataires ou non. Ce prêt est destiné à financer des travaux soit au domicile de l'assistant(e) maternel(le) soit dans une maison d'assistant(e) maternel(le). Ces travaux doivent avoir pour objectif d'améliorer l'accueil, la santé ou la sécurité des enfants accueillis.

  • C’est un prêt accordé par la Caf et destiné à financer des travaux de réparation, d’amélioration, d’assainissement ou d’isolation thermique à votre domicile.

    Par exemple, les travaux pris en charge peuvent être :

    • la réfection de la toiture ;
    • la mise aux normes de l’électricité ;
    • le double vitrage ;
    • la création ou remplacement d’équipements sanitaires s’ils sont vétustes.

    Sont exclus, les travaux d’entretien et d’embellissement (papiers, peinture, etc.) ou ceux destinés à l’achèvement d’une construction neuve. De plus, ces travaux ne doivent pas être pris en charge par une assurance ou la mise en œuvre d’une garantie.

    Si vous êtes locataire, ces travaux ne doivent pas être de la responsabilité de votre propriétaire.

  • Oui, si vous êtes allocataire et recevez déjà une prestation familiale.

    En revanche, vous ne pourrez pas y prétendre si vous ne recevez que l’allocation logement sociale (Als), l’aide personnalisée au logement (Apl), l’allocation aux adultes handicapés (Aah) et le revenu de solidarité active (Rsa).

    Vous devez par ailleurs être locataire ou propriétaire de votre résidence principale.

  • Son montant peut financer jusqu’à 80% des dépenses prévues dans la limite de 1067,14 €. Son taux d’intérêt est de 1% et il est remboursable sur une durée de 36 mois.

  • Vous pouvez télécharger le formulaire de demande directement sur ce site.

    Après l’avoir rempli, envoyez-le à votre Caf sans oublier d’y joindre :

    • les devis détaillés des travaux, établis par l’entrepreneur, ou les devis des fournisseurs de matériaux si vous réalisez vous-même les travaux ;
    • l’autorisation du propriétaire si vous êtes locataire ;
    • s’il y a lieu, la copie du permis de construire ou la déclaration de travaux si vous êtes propriétaire.

    La Caf étudiera votre demande en fonction des travaux envisagés et des crédits disponibles.

  • Dès l’accord de la Caf, vous recevrez une offre préalable de prêt que vous devrez signer et renvoyer à votre Caf. A partir de la signature de votre offre de prêt, vous disposez d’un délai de 7 jours pour revenir sur votre décision.

    Une partie du prêt, au maximum la moitié du montant accordé, est versée avant le début des travaux, sur présentation des devis. L’autre partie est versée dans les six mois, à la fin des travaux, sur présentation des factures.

  • Non, le prêt ne peut couvrir que 80% des dépenses engagées dans la limite de 1067,14 €.

    Une partie du prêt (au maximum la moitié du montant accordé) est versée avant le début des travaux, sur présentation des devis. L’autre partie est versée dans les six mois, à la fin des travaux, sur présentation des factures.

  • Le prêt est remboursable sur une durée maximale de 36 mensualités. Vous rembourserez votre première mensualité six mois après le premier versement du prêt.

    La Caf prélève chaque mois sur vos prestations familiales le montant de remboursement du prêt.

  • La Caf peut vous demander de rembourser immédiatement le solde du prêt  :

    • si vous ne respectez pas le calendrier de remboursement ;
    • si vous ne pouvez pas justifier des travaux réalisés, dans les 6 mois suivants le premier versement du prêt.
  • Non, vous continuerez à rembourser votre prêt jusqu’à son terme. N’oubliez pas de déclarer votre changement d’adresse auprès de votre Caf. Vous pouvez faire cette déclaration directement dans l’Espace Mon compte. Pour accéder à Mon compte, munissez-vous de votre numéro d’allocataire et de votre code confidentiel, indiqués sur les courriers adressés par votre Caf.

  • Oui, vous pouvez demander un nouveau prêt mais pour des travaux différents.


Etes-vous satisfait des informations données dans cette page ?

Merci. Vous pouvez aussi nous laisser un commentaire.

Ce commentaire est anonyme, il nous aidera uniquement à améliorer le contenu de cette page.
Aucune réponse ne vous sera faite.
Pour toute question sur votre situation ou votre dossier, utilisez la rubrique Contacter ma Caf