Quels changements de situation devez-vous signaler ? | caf.fr

Allez au contenu, Allez à la navigation

Caf

Accueil > Aides et services > Connaître vos droits selon votre situation > Vous changez de situation > Quels changements de situation devez-vous signaler ?

Version imprimable

Quels changements de situation devez-vous signaler ?

Quelle est votre situation ?

  • Votre situation personnelle, familiale ou professionnelle vient de changer. Ce changement concerne :
    • votre vie de couple (mariage, début ou reprise d’une vie commune, divorce, séparation, décès) ;
    • votre vie familiale (naissance, adoption, départ ou retour d’un enfant, arrivée ou départ d’une personne à votre foyer) ;
    • la situation de votre enfant ou d’une personne vivant à votre foyer (stage de formation, apprentissage, reprise d‘études, entrée dans la vie active, placement...) ;
    • votre situation professionnelle (début ou reprise d’activité, chômage, expatriation ou détachement, reprise d’études, réduction d’activité, rente d’accident du travail, retraite) ;
    • votre situation personnelle (hospitalisation, maladie de longue durée, invalidité, départ à l’étranger, incarcération...) ;
    • votre adresse postale, votre adresse mél. ou numéro de téléphone ;
    • vos coordonnées bancaires.

Que devez-vous savoir ?

  • Tout changement de situation peut avoir une conséquence sur le calcul de vos aides. En effet, vos aides peuvent être revues à la hausse (naissance d’un enfant, chômage, etc.), à la baisse (début de vie commune, etc.) ou même être interrompues.
  • La plupart des allocations versées par la Caf sont calculées en fonction des ressources du foyer.

Que devez-vous faire ?

  • Pour gagner du temps, vérifiez que votre situation est à jour et déclarez rapidement vos changements dans l’Espace Mon compte.
  • Vous pouvez déclarer en ligne les changements qui concernent :
    • votre état-civil, adresse postale, adresse mél. ou numéro de téléphone ;
    • vos coordonnées bancaires ;
    • votre vie de couple (mariage, début ou reprise d’une vie commune, divorce,  séparation, décès) ;
    • votre vie familiale (grossesse, naissance, adoption, arrivée ou départ d’une personne vivant à votre foyer) ;
    • votre situation professionnelle ou bien celle de votre conjoint ou concubin ;
    • la situation de votre enfant ou d’une personne du foyer.

A noter : si vous tardez à informer votre Caf d’un changement de situation et que celui-ci entraîne la baisse ou la suppression d’une aide, vous devrez rembourser la somme perçue en trop.


Etes-vous satisfait des informations données dans cette page ?

Merci. Vous pouvez aussi nous laisser un commentaire.

Ce commentaire est anonyme, il nous aidera uniquement à améliorer le contenu de cette page.
Aucune réponse ne vous sera faite.
Pour toute question sur votre situation ou votre dossier, utilisez la rubrique Contacter ma Caf