Derniers jours pour participer à notre grand concours de dessin ! | caf.fr

Allez au contenu, Allez à la navigation

Caf

Accueil > Actualités 2016 > Derniers jours pour participer à notre grand concours de dessin !

Version imprimable

Derniers jours pour participer à notre grand concours de dessin !

En partenariat avec la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf) et l'Ecole des loisirs, Laurence Rossignol, Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes, invite petits et grands à participer à ce grand concours de dessin sur le thème de l’éducation bienveillante.
 
Pour bien grandir, un enfant a besoin de repères, partagés par les parents, et que ces repères lui soient expliqués. 
Frapper un enfant (fessées, gifles, tapes, gestes brutaux) n’a aucune vertu éducative. Les punitions corporelles et les phrases qui humilient ne lui apprennent pas à ne plus recommencer, mais génèrent un stress et peuvent avoir des conséquences sur son développement.

 

Sans culpabiliser les parents qui, à un moment, n’ont pas imaginé d’autres solutions, il est possible de trouver des appuis dans les lieux de soutien à la parentalité pour une éducation sans violence. Dans cette perspective, ce concours à destination des familles a pour objectif d’entendre ce que les enfants ont à en dire, d’encourager une réflexion du côté des parents et de favoriser un échange entre parents et enfants sur le sujet au travers du dessin.

Sur fond d'esquisse de Jean-Luc Englebert, illustrateur belge de livres pour enfants, parents et enfants sont invités à compléter cette illustration.

 
Pour participer, il suffit de télécharger le dessin du concours disponible en version pdf.
 
Une fois téléchargé, tous à vos crayons : coloriez et complétez-le en dessinant ou en imaginant des dialogues dans les bulles.
 
Pour concourir, il est important de renvoyer votre dessin accompagné de la fiche de participation.
 
Pour cela, deux possibilités : 
  • Par mail en envoyant le dessin scanné à l’adresse : concoursdessin@feddf.gouv.fr
  • Par courrier au moyen d’une enveloppe retirée dans une antenne CAF ou en envoyant le dessin au ministère des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, 40, rue du bac, 75006 Paris
 
Le jury sélectionnera 10 dessins en tenant compte du respect du thème et de l’esthétique. Le lauréat de chaque catégorie du concours se verra remettre un prix à Paris (déplacement pris en charge par les organisateurs du concours).
 
  • 1er prix : un appareil photo numérique + un abonnement d’un an à l’Ecole des loisirs
  • Du 2e au 10e prix : un abonnement d’un an à l’Ecole des loisirs ».
 
Attention, vous avez jusqu’au 30 septembre 2016 à minuit pour nous envoyer votre candidature.

Téléchargez :

 
EDITOS

 


 
« Eduquer un enfant sans recourir à la violence, c’est œuvrer à une société bientraitante. C’est pour moi un véritable projet de société, une ambition politique.
 
Promouvoir une éducation sans violence, c’est avant tout un travail de conviction et d’évolution de la société. Il faut redire les conséquences de cette violence : la souffrance, l’humiliation, la manque de confiance, d’estime de soi qui suivra l’enfant jusqu’à l’âge adulte. Il faut redire qu’il est possible d’élever ses enfants sans avoir recours aux punitions corporelles, à l’agressivité, aux humiliations, aux mots durs. Et il faut expliquer comment faire autrement.
 
Donner la parole aux personnes concernées à commencer par les enfants, permettre le dialogue entre elles, est essentiel. Je n’ai pas souvent entendu le point de vue des enfants.
 
C’est pourquoi j’ai souhaité organiser un concours de dessin, pour entendre la parole des enfants et encourager le dialogue entre enfants et parents, entre enfants et adultes. Pour que ces violences ne soient plus taboues, il faut pouvoir en parler de manière sereine. J’espère que ce concours de dessin suscitera de nombreuses discussions au sein des familles, mais aussi à l’école avec la maîtresse et les copains, ou encore dans les maisons de quartier avec d’autres familles.
 
Rendez-vous autour du 20 novembre, journée internationale des droits de l’enfant pour la remise des prix. Je compte sur tous les acteurs de l’enfance et de la parentalité, notamment  les associations pour faire connaître ce concours. 
Unis nous ferons évoluer la société et nous permettrons aux enfants de grandir dans un monde sans violence. Alors à vos crayons, à vos stylos, à vos mots, à vos dessins. Enfants, adultes, exprimez-vous ! »
Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes
 
 
« À chaque étape de la vie de famille, les Caisses d'allocations familiales accompagnent les parents et leurs enfants. Elles se mobilisent quand des difficultés surviennent, en offrant écoute et soutien à la fonction parentale. La promotion d'une éducation bienveillante et non violente est essentielle dans cet accompagnement : elle constitue le socle de la construction harmonieuse de l'enfant. Aussi, la Cnaf et les Caf sont heureuses de soutenir ce concours de dessin qui donnera aux parents et aux enfants l'occasion de s'exprimer et d'échanger sur ce sujet, librement et sereinement. »
Jean-Louis DEROUSSEN, président du conseil d’administration de la Caisse nationale des Allocations familiales.

 

 
« Le magazine Vies de famille est heureux de s'associer à la démarche du ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes sur le thème de l'éducation bienveillante. Cette éducation bienveillante commence en tout premier lieu au sein de la famille, dans toutes ses diversités. Elle doit se poursuivre lors des différentes étapes de la vie des enfants : maternité, lieu d’accueil du jeune enfant, école… Le respect, l'écoute, le partage permettent à nos enfants de reproduire ce modèle. Alors, à vos ustensiles (crayons de couleur ou autre) et à bientôt dans Vies de famille. »
Noël BARBIER, président du Conseil d’orientation de Vies de famille, président du Conseil d’administration de la Caf de Seine-et-Marne.